topblog Ivoire blogs

12/09/2012

Les USA mordus par leur propre serpent, un fonctionnaire américain tué dans une attaque du consulat des USA à Benghazi

Benghazi, Us consulate attackedQui l’ont cru, le Guide libyen Kadhafi n’est plus, mais la Libye est dans la tourmente. Pis, ce sont les américains qui ont joué un rôle militaire crucial dans la déstabilisation de la Libye et le meurtre de Kadhafi pour installer le CNT qui sont aujourd’hui pris pour cible par les combattants du CNT à Benghazi. On aurait dit le serpent mord son maître. Ironie des ironies.

Un fonctionnaire américain tué dans l’attaque du consulat américain à la roquette par des assaillants, le mercredi 11 septembre 2012. Une autre attaque meurtrière un 11 septembre qui fait un grand bruit le jour anniversaire des attaques de World Trade Center.

 

Ci-après, l’article de l’AFP sur le sujet :

BENGHAZI (Libye) - Un fonctionnaire américain du consulat américain à Benghazi a été tué et un autre blessé, dans l'attaque mardi soir du consulat par des hommes armés qui protestaient contre un film offensant l'islam, selon eux, a indiqué à l'AFP le vice-ministre libyen de l'Intérieur, Wanis al-Charef.

Un fonctionnaire américain a été tué et un autre blessé à la main. Les autres membres du personnel ont été évacués et sont sains et saufs, a déclaré M. Charef qui n'était pas en mesure de préciser si l'homme tué était un diplomate.

Des manifestants armés se sont attaqués au consulat américain à Benghazi, dans l'est de la Libye, pour dénoncer un film offensant l'islam, selon des sources concordantes.

Des manifestants ont attaqué le consulat américain à Benghazi. Ils ont tiré en l'air avant d'entrer dans le bâtiment, avait indiqué plus tôt M. al-Charef.

Selon le porte-parole de la Haute commission de sécurité du ministère de l'Intérieur, Abdelmonoem al-Horr, des roquettes RPG ont été tirées sur le consulat depuis une ferme toute proche.

Peu après, un témoin a indiqué à l'AFP que des manifestants avaient mis le feu au consulat.

Selon M. Charef, les assaillants protestaient contre le même film dénoncé par des milliers d'Egyptiens, en majorité des salafistes qui avaient manifesté mardi devant l'ambassade américaine au Caire, avant d'arracher le drapeau américain pour le remplacer par un étendard islamique.

 

Source AFP

00:11 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |