topblog Ivoire blogs

07/08/2012

Dramane Ouattara et son insoluble équation de 195 000 supplétifs armés de FRCI

 40 000 dozos, chasseurs traditionnels ;  55 000 mercenaires issus de la fusion des mouvements rebelles de 2002 (MPCI, MJP et MPGO) ;  110 000  autres supplétifs mobilisés lors de la crise postélectorale et non encore désarmés. On dénombre arithmétiquement 195 000 hommes en armes. Telle est la teneur du guêpier que gère Dramane Ouattara depuis son entrée sanglante au palais présidentiel de Côte d’Ivoire. On comprend aisément pourquoi le Chef suprême des FRCI évite d’aborder sérieusement la question du désarmement.

C'est mesquin de chercher des coupables d'une attaque armée ailleurs alors qu'ont est conscient des agissements criminels des FRCI. Citant des sources diplomatiques d’Abidjan dans sa dernière publication, "Jeune Afrique" contredit la fallacieuse accusation portée par Hamed Bakayoko, Ministre de l’Intérieur du régime Ouattara contre les partisans du Président Laurent Gbagbo, dans l’affaire d’attaques des casernes militaires d’Akouedo. "L’attaque ressemble bien à une action de supplétifs FRCI qui n’ont toujours pas été pris en compte par le pouvoir. C’est une sorte de signal qu’ils donnent au gouvernement" annoncent clairement les milieux diplomatiques. Cette clarification vient mettre fin à un autre complot du régime dictatorial contre les partisans de Gbagbo

 Dramane ouattara a utilisé un monstre armé depuis 1999 pour parvenir à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire. Une fois aux affaires, le putschiste avéré n’arrive plus à dompter sa bête de guerre. Eu égard à l’ampleur et au professionnalisme des supplétifs FRCI mécontents lors des récentes attaques des casernes et commissariats à Abidjan depuis le 3 Août 2012, il est évident que Dramane Ouattara n’échappera pas à une triste fin, celle d’être dévoré par son propre monstre à 195.000 cornes armées. L'avenir nous situera donc. 

Aperçu d'un attroupement de FRCI

FRCI, supplétiffs, dramane ouattara

19:03 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |