topblog Ivoire blogs

06/10/2012

RFI : DESINFORMATION - INTOXICATION - PROPAGANDE - MENSONGE

RFI intoxNous savions déjà que la chaine de radio RFI était au service de l'impérialisme, mais nous pensions que par respect pour ses auditeurs, elle n'aurait jamais franchi certaines limites. Mais hélas, trois fois hélas. Le dernier torchon écrit par Cyril Bensimon et intitulé ”Côte d’Ivoire : un rapport de l’ONU riche en révélations” est un article qui ne se transformera pas en papier hygiénique juste parce qu'il est électronique.

Que d'absurdités contenues dans un seul article. Ainsi donc l'ONU aurait dépêché des experts qui après d’âpres recherches, seraient arrivés à la conclusion selon laquelle, non seulement des partisans du président Gbagbo aurait décidé de déstabiliser militairement la Côte d'ivoire, mais ils se seraient choisis des alliés de choc. Des partisans du président Gbagbo auraient rencontré lors d'un seul et même voyage le capitaine Sanogo, mais aussi ses ennemis d'Ansar-Dine , autrement dit Al -qaida au maghreb. Et déjà là on se poserait la question de savoir, mais de quels pouvoirs diplomatiques disposent donc ces hommes pour la plupart réfugiés et qui ne peuvent même pas voyager pour réussir un pareil chef d’œuvre diplomatique? En un seul coup ils auraient réussi à se mettre d'accord avec les différentes factions en guerre au Mali. Chapeau.

Mais ce n'est pas fini, UN SMS (oui vous avez bien lu) intercepté trois jours après l'attaque du camp d'Akouédo aurait fini de convaincre nos experts des nations unies de “ la mise en œuvre d'une possible coopération future entre réfugiés ivoiriens, islamistes et touaregs -notamment via la mobilisation de mercenaires- en vue de menacer la paix et la sécurité dans la sous-région”

RFI est donc le premier torchon international à parler de ce rapport pour le moment fantomatique, alors que l'on se rappelle que cette même radio avait été celle qui accusait les partisans du président Gbagbo de s'en prendre aux musulmans du nord. Pour ceux qui l'auraient oublié, le président Gbagbo se trouve actuellement à la Haye car accusés d'avoir indirectement causé la mort de ressortissants du nord de la Cote d'Ivoire. Ressortissants du nord ivoiriens pour la plupart, sahéliens comme les maliens, et musulmans pour la grande majorité comme ceux que Ansar-Dine dit défendre. Plusieurs maliens avaient d'ailleurs participé à la guerre en Côte d'ivoire aux cotés d'Alassane Ouattara car d'après la propagande véhiculée par des médias tels que RFI, leurs concitoyens en Côte d'Ivoire étaient exécutés par les partisans du Président Gbagbo.

 

L'article (si l'on peut l'appeler ainsi) publié sur le site de RFI semble être sorti tout droit des laboratoires d'Ahmed Bakayoko. Beaucoup d'accusations, mais aucune preuve. Des noms jetés ça et là juste pour les rattacher à un complot qui n'existe que dans la tête de ceux là qui veulent à tout prix s'offrir des pro-Gbagbo. Un autre torchon qui semble faire partie de la stratégie de pression exercée par le pouvoir en place à Abidjan en vue d'obliger le Ghana à extrader les réfugiés politique ivoiriens. Et ce n'est pas un hasard si parmi les comploteurs l'on retrouve pêle-mêle, les noms du ministre koné, katinan, Marcel Gossio, Blè Goudé ou encore Damana Pickass.

 

Source: ACC

 

 

 

 

Déclaration suite aux accusations de l’ONU relayées par RFI

 

RFI a publié en ce jour du 6 octobre 2012, un article intitulé « Côte d’Ivoire : un rapport de l’ONU riche en révélations » qui « … doit être débattu, dans les prochains jours, au Conseil de sécurité de l'ONU. Ce rapport intermédiaire de 26 pages est explosif tant il paraît accablant pour les leaders pro-Gbagbo en exil en Afrique de l'Ouest… » On y lit « Le rapport dénonce un complot de la part des pro-Gbagbo ». « Toujours selon ce rapport, une connexion a été établie ces derniers mois entre ces exilés ivoiriens et la junte malienne, mais aussi avec les jihadistes d'Ansar Dine. L'objectif des militaires et des islamistes maliens étant de compromettre, à tout prix, les actions de la Cédéao et de son président en exercice, afin de stabiliser le Mali… »

Nous nous élevons contre de telles accusations très graves. Si des preuves existent pour montrer que le gouvernement Ouattara contourne l’embargo sur les armes, pour se procurer des munitions et autres moyens lourds de guerre, les accusations contre les pro-Gbagbo ne peuvent que relever d’un jeu d’équilibrisme comme c’est devenu la coutume d’observateurs sur la Côte d’Ivoire.

En effet, l’ONU peut bien pointer la mauvaise gouvernance du pouvoir Ouattara et toutes les dérives qui y sont associées, sans être obligée d’accabler par la même occasion le camp de Laurent Gbagbo. Déclarer sans en apporter des éléments, que des liens existent entre des partisans de Laurent Gbagbo et des jihadistes d'Ansar Dine, consiste à franchir un cran critique dans la diabolisation de Laurent Gbagbo.

Guillaume Soro avait déjà déclaré que « le FPI est un mouvement terroriste qu’il faut éradiquer ». Nous craignons fortement qu’il s’agisse, à travers ce rapport de l’ONU, - dans une tentation d’emballement -, d’aller dans le sens de Guillaume Soro, qui n’est pas inquiété malgré tout le sang des nombreuses victimes ivoiriennes qu’il porte sur les mains.

Par ailleurs, Laurent Gbagbo ayant fait de « la transition pacifique à la Démocratie » son crédo de lutte politique, nous affirmons ici avec la plus grande énergie ne pas nous reconnaître dans ce qui est injustement imputé à la logique de cet Homme de dialogue. Toutes les propositions de Laurent de 2002 au 11 avril 2011 vont dans le sens de l’apaisement de la Côte d’Ivoire. Il faut dire que la Côte d’Ivoire dont les populations souffrent dans leur chair ne peut se contenter de manoeuvres périodiques de diversions.

Nous affirmons également ici que tous ceux agiraient au nom de Laurent Gbagbo, avec la violence politique, ne peuvent être reconnus dans la lutte pacifique que mène Laurent Gbagbo depuis plus de trente ans. La voie du dialogue et de la réconciliation avec tous les acteurs représentatifs est la logique dans laquelle nous nous inscrivons. Nous sollicitons l’ONU à appuyer cette voie avec toute l’objectivité que cela requiert.

Pour la Représentation du Porte-parole de Laurent Gbagbo Europe/Amérique,

Dr Claude KOUDOU

 

 

 

 

 

ONU&RFI au secours du dictateur sanguinaire Ouattara

D’où vient Cyril Bensimon pour sortir d’on ne sait où, un document qu’il juge riche en révélations sur la Côte d’Ivoire et qui serait selon lui un rapport qu’auraient produit des experts onusiens sur la situation actuelle en Côte d’Ivoire.

 

Après une lecture sérieuse et sereine de ce ‘’rapport révélations’’ qu’il s’est empressé de publier sur le site de la radio ‘’mille collines’’ française, Radio France Internationale (RFI), Cyril Bensimon finit par nous convaincre qu’il n’a pas encore cessé d’être un suiveur, un autre perroquet qui insidieusement exécute des ordres, sans un questionnement préalable de son intelligence ; le questionnement du journaliste sur n’importe quel rapport fut-il venant d’experts de l’ONU, eux-mêmes peu crédibles et régulièrement corrompus sur toute la ligne.

 

Ce rapport faut-il le souligner est un tissu de mensonges qui a été maladroitement conçu certainement par le pouvoir frileux d’Abidjan que préside dramane et remis à des pseudos experts onusiens pour publication. Le but visé est de faire croire que des exilés ivoiriens présents dans la sous région Ouest-Africaine sont désormais de mèche avec l’organisation AQMI (Al qu’Aïda du Maghreb Islamique) et s’apprêteraient à déstabiliser le régime de Ouattara et toute cette zone ouest africaine. Cette trouvaille selon le pouvoir d’Abidjan, permettrait donc à l’ensemble des pays de la sous région et des autres pays africains de prendre des dispositions en vue de l’extradition de certains responsables politiques et militaires qui font l’objet de mandat d’arrêt international. Que de puérilités et d’enfantillages pour un tel rapport et de tels raisonnements qui n’obéissent à aucune logique. Nous voudrions comprendre comment des personnes qui ont été pillées à Abidjan, et qui malgré tout, ont réussi à sortir d’un pays défiguré par des bandes armées aujourd’hui pompeusement baptisées Forces Républicaine de Côte d’Ivoire (FRCI), et dont les comptes jusqu’à ce jour restent gelés peuvent-elles disposer de moyens pour déstabiliser leur pays. Assurément ce disque est rayé et ces ivoiriens en exil aiment vraiment leur pays contrairement à dramane et sa milice tribale pour lui imposer à nouveau une guerre inutile. Ensuite comment des personnes qui sont respectueuses de la loi suprême de leur pays et dont ils expriment régulièrement la jalousie, peuvent-elles ignorer la laïcité et s’accommoder avec une organisation qui n’affiche que la prééminence d’une religion: Islam. Pour rappel, la constitution ivoirienne est fondamentalement formelle sur la laïcité de l’Etat et ceux qui entendent diriger cette nation ne sauraient ignorer cette disposition qui confirme la liberté de penser et d’agir si chère aux ivoiriens.

 

Enfin, parlant de voyage dans la sous région pour des rencontres secrètes de leaders de la galaxie patriotique ivoirienne dont parle ce rapport et à partir duquel, le sieur Cyril Bensimon se fait l’écho, il faut se convaincre que c’est le comble pour des personnes qui aiment des scénarii cinématographiques. Sinon, comment comprendre que celui qui a fait échec au hold-up électoral d’Abidjan, Damana Adia Pickass envoie des délégations rencontrer le Capitaine Sanogo, Chef de la junte malienne et des responsables de Ansar-Dine, pour des actions futures conjointes. Supposons même que l’information soit vraie, à quoi répondrait une telle logique? Vraiment ! Absolument bizarre qu’un individu se mette avec deux (2) entités déjà opposées pour combattre une troisième, voire une sous région. A quoi répond un tel projet et qui oserait croire à un tel montage ? Enfin, comment un tel torchon a-t-il pu atterrir sur le site de RFI, cette radio qui au lieu de s’inscrire dans la mouvance de la réconciliation en Côte d’Ivoire, se trouve être ce canal de propagande du pouvoir sectaire et cavalier d’Abidjan ?

 

En réalité, cet article signé de Cyril Bensimon et intitulé ”Côte d’Ivoire : un rapport de l’ONU riche en révélations” est un ramassis de conneries et de mensonges sans queue ni tête. En effet, à sa lecture, vous êtes étourdi par des affirmations et accusations grotesques et graves qui nous fondent à dire que l’ONU, ce machin ne cessera de nous étonner; et ces journalistes qui se chargent de relayer ces pourritures ne peuvent avoir à nos yeux de la considération. Rien qu’à lire le mensonge, il saute tout de suite aux yeux, et ce pseudo rapport est un véritable tas d’ordures et un tissu de mensonges qui n’engagent que leurs auteurs (des pseudos experts et spécialistes de la Côte d’Ivoire) qui certainement nourrissent des desseins dont eux et eux seuls savent les tenants et les aboutissants.

 

Pour la Côte d’Ivoire, nous nous dresserons pour faire échec à vos mensonges et nul doute que vos fadaises ne prospèrent que sur des sentiers rocailleux de la délation et de la haine envers ce digne et valeureux peuple de ce pays qui vit stoïquement cette injuste humiliation. Dieu pourvoira et qu’il bénisse la Côte d’Ivoire !

13:23 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |