topblog Ivoire blogs

22/09/2012

Plusieurs compagnies aériennes internationales annulent leurs vols à destination d’Abidjan.

Fermeture des frontières, Ouattara, compagniesDe par sa décision de fermer les frontières terrestres, aériennes et maritimes avec le Ghana voisin, Dramane Ouattara vient ainsi de créer "un trou noir" dans les programmes des compagnies aériennes opérant en Côte d’Ivoire.

En effet, le Chef suprême des FRCI, a autorisé Paul Koffi Koffi, son ministre délégué à la Défense, à livrer un communiqué dans le JT de 20H du 21/09/2012 de RTI1 d’une extrême gravité accusant, sans preuve, le Ghana : "Les positions des FRCI ont été attaquées par des assaillants venus du Ghana. (....). Le reste des assaillants s'est replié en territoire ghanéen. Mis au courant de la situation, le président Alassane Ouattara a informé son homologue ghanéen du repli des assaillants en territoire ghanéen et qu'il avait ordonné pour des raisons de sécurité la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes en direction du Ghana, jusqu'à nouvel ordre".

Dans la même foulée, le régime de Dramane Ouattara a adressé un message à l’ensemble des compagnies aériennes exerçant en Côte d’Ivoire leur interdisant "d’embarquer les passagers  de/vers accra" a témoigné un agent d’une compagnie. "Encore heureux que le Ghana n’applique pas la réciprocité en nous interdisant le survol de son espace en direction d’Abidjan" ajouta-t-il sur un ton d’inquiétude.

"C’est une décision grave de conséquences. Nous avons été obligés de modifier nos plans de vols avec tous les corolaires que vous pouvez imaginez" se plaignait un responsable d’une compagnie européenne opérant à Abidjan.

"Nous avons annulé tous nos vols en provenance de Dubai à destination d’Abidjan. C’est terrible, surtout que le volume de nos trafics entre Accra et Abidjan fait parti des plus importants en Afrique de l’Ouest", a déclaré un responsable d’une célèbre compagnie du Golf opérant en Côte d’ivoire.

"Bon sang, c’est loin d’être une décision d’un économiste. 90% de nos vols internationaux qui atterrirent à l'Aéroport International Félix Houphouet  Boigny transitent d'abord par Accra au Ghana. Nous avons, en ce moment même, des passagers à destination d’Abidjan qui sont bloqués à Accra" fit remarquer un autre responsable de compagnie.

 

Si certaines grandes compagnies peuvent facilement s’adapter à la décision de Ouattara de fermer les frontières avec le Ghana, les plus petites en souffriront énormément.

Sans l’avoir imaginé, Dramane Ouattara asphyxie, dans une certaines mesures, les compagnies aériennes par la fermeture des frontières avec le Ghana. Jadis acclamé, Ouattara serait-il entrain de devenir un problème économique sous-régional ?

 

16:15 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |