topblog Ivoire blogs

30/07/2012

Chine, France, UK, et prochainement USA et Russie : que cherche Dramane Ouattara?

 

Il était le 18 juillet en Chine, le 26 juillet en France et fit un tour au Royaume Uni, le 27 juillet 2012. Des sources concordantes annoncent des négociations de Dramane ouattara pour obtenir des rendez-vous fermes avec les Présidents Obama des USA et  Poutine de la Russie. Que cache ce projet de tournée pentagonale de Dramane ouattara ?

 

Ouattara veut une résolution de l’ONU pour créer une force militaire internationale sous-régionale

 

Ces cinq(5) pays ciblés par le dictateur sanguinaire du palais d’Abidjan ont une chose en commun. Ils sont membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU ayant un droit de véto. Des sources très introduites dans les méandres décisionnelles du régime de Dramane révèlent que "le boucher de Duekoué" coure après une résolution onusienne qui transformera la Force Licorne, devenue inerte depuis l’entrée de Hollande à l’Elysée, en une force d’intervention militaire dans la sous-région ouest africaine.  Les mêmes sources confirment que cet accord était déjà conclu entre le belliqueux ex-président Nicolas Sarkozy à son poulain d’Abidjan. Ouattara aurait entre ses mains une puissante force d’intervention militaire, et en tant que président de la CEDEAO, il aurait l’outil adéquat pour démolir toutes les velléités qui rameraient à coutre courant du contrôle parfait que lui et son maître logé à l’Elysée comptaient exercer sur le Golf de guinée, bourré de pétrole et autres précieuses ressources.

 

En marge du sommet sino-africain du 19 juillet 2012, Ouattara fit part de son projet de résolution aux autorités chinoises. Mais, fidèle au principe de non-ingérence dans les affaires internes des autres Etats, le Gouvernement Central de la République Populaire de Chine renvoya bredouille "le très ambitieux" président de la CEDEAO.

 

L’étape française de la tournée de Ouattara s’est déroulée dans une atmosphère hostile au président génocidaire du peuple Wê, le 26 juillet 2012. La rencontre Hollande-ouattara a accouché de promesses financières creuses affectées de plusieurs conditions dont la réconciliation nationale et justice, véritables déboires du régime de Dramane. Le "beau projet militaire" du putschiste avéré tend donc vers une compromission certaine, surtout que Hollande avait promis pendant la campagne de rapatrier les forces françaises extérieures en 2012.

 

Ce fut également un fiasco total au Royaume Uni où Dramane ouattara a été contraint d’interrompre sa conférence à Chatham House le 27 juillet 2012, face aux manifestants qui dénonçaient ses crimes en Côte d’Ivoire.

A mi-parcours, des cinq destinations prévues pour l'obtention de sa force militaire internationale, Ouattara a obtenu : un "non", un "oui, mais" et un "peut-être"Hollande, Dramane, Elysée. Il reste encore les USA et la Russie, 2 étapes au cours desquelles le chef suprême des FRCI devra déployer tous ses argumentaires pour convaincre, s’il tient à avoir sa résolution onusienne de création de cette force militaire sous-régionale.


Ouattara veut montrer qu'il maîtrise la situation à l'approche de l'audience du 13 Août de Gbagbo

 Sur ce plan, Dramane ouattara a essuyé un revers sans précédent. Les mouvements de résistance des partisans du Président Laurent Gbagbo lui ont réservé un accueil digne d'un vrai génocidaire. Pis, il a obtenu les rendez-vous de l'étape européenne (Paris et Londres) dans un contexte où les FRCI appuyées par des supplétifs dozo ont massacré plus de 211 déplacés de guerre dans le camp de Nahibly, près de Duekoué. Visiblement, en terme de sécurité, Ouattara ne maîtrise rien depuis plus 15 mois d'exercice de pouvoir dictatorial. Tous les observateurs de la crise ivoirienne se rendent à l'évidence que la réconciliation en Côte d'Ivoire n'est possible qu'avec la libération de Laurent Gbagbo et des détenus politiques.

Que réservent les 2 autres étapes restantes? Affaire à suivre donc.

05:45 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |