topblog Ivoire blogs

07/08/2012

Côte d’Ivoire, une célébration de 7 Août à haut risque

Jamais la célébration de la fête nationale de l’Indépendance de Côte d’Ivoire n’a été précédée d’aussi graves évènements. Dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 Août 2012, des inconnus lourdement armés ont attaqué le camp d’Akouedo, ils se sont rendus maîtres des lieux et ont emporté plus de 200 armes et munitions, selon l’AFP, laissant derrière eux onze(11) hommes à terre.  De vrais professionnels qui, certainement, connaissaient les lieux, puisse qu’ils ont pu stratégiquement éviter de s’attaquer aux positions des Casques bleus présents dans les lieux, pour se diriger directement vers les FRCI et la poudrière qu’ils ont pris soin de vider de son précieux contenu. Pas besoin d’être un fin limier pour savoir que ces inconnus-là préparent quelque chose. Cette hypothèse est sérieuse dans la mesure juste après l’attaque, le Général Timothée SEKONGO a revendiqué ces attaques en donnant un ultimatum de 72heures à Dramane Ouattara et son régime de quitter le pouvoir, sinon il viendrait lui-même les y contraindre par la force. http://lafriquepuissancemondiale2050.ivoire-blog.com/arch...

 Le régime de Dramane ouattara s’efforce maladroitement à rassurer les populations, mais la synchronisation des dernières attaques des commissariats et camps militaires laissent transparaître les failles et tares du système sécuritaire du pouvoir Dramane sur toute l’étendue du territoire. Et au lieu d’aller dans le sens de l’apaisement en libérant les prisonniers politiques et militaires, Dramane ouattara s’est plutôt étalé dans des éloges creux d’une pseudo paix qu’il se vente à avoir apporté en Côte d’Ivoire.

 FRCI, AkouedoLa flambée des prix, l’insécurité, les arrestations arbitraires, les licenciements, la pauvreté et la précarité s’amplifient. Dramane Ouattara n’a encore aucune solution. Rien ne va et la Côte d’Ivoire continue d’attendre les pluies de milliards de Ouattara. Une célébration de l’indépendance dans une telle atmosphère n’est que pure machination utopique. Une question est sur toutes les lèvres : quand le Général Thimotée SEKONGO et ses éléments frapperont-ils encore ? Ce ne sera donc pas la grande sérénité, ce matin, au palais présidentiel où Ouattara organise les festivités de la commémoration du 52è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

 

 

 

08:25 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

06/08/2012

Côte d’Ivoire : Le Général Timothée SEKONGO revendique les attaques et menace Dramane Ouattara

Dans la nuit du Dimanche 05 au Lundi 06 Août 2012, le nouveau camp d’Akouedo a été attaqué par un commando bien armé. Le Général Timothée SEKONGO qui a revendiqué l’attaque dit être satisfait de ce premier essai. Dans le même temps ce Général SEKONGO dit donner 72 heures à Dramane Ouattara et ses hommes de quitter le pouvoir. Il dit ne pas être là pour discuter avec qui que ce soit car la nation ivoire a suffisamment souffert.

Selon le Général. ils ne sont pas encore venus au combat, ils sont venus s’essayer à la bête et maintenant qu’ils ont pris la mesure de la bête alors ils vont en découdre. Il continue pour dire que ses hommes ont fait un repli sous ses ordres après avoir totalement pris le contrôle du nouveau camp d’Akouédo.
C’est quelque temps après le repli de ses hommes que les locataires ont commencé à tirer dans tous les sens. Les sources officielles disent ne pas être informées sur l’identité des assaillants tandis que d’autres sources nous apprennent que se seraient des éléments des FRCI mécontents du traitement à eux infligé


Source :Akouedo, FRCI, Attaque Khalil Ali Keita

21:35 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (70) |  Imprimer |  Facebook | | | |