topblog Ivoire blogs

13/05/2015

Ouattara éjecte Alain Lobognon et réaménage son Gouvernement

Alain lobognon limogéL’affaire de détournement de primes des éléphants footballeurs et de bien d’autres athlètes ivoiriens engagés dans des compétitions internationales, qui a fait grand bruit ces derniers temps, a débouché sur un réaménagement du Gouvernement Duncan, ce 13 mai 2015, avec le limogeage du Ministre Alain Lobognon qui occupait le poste de Ministre de la promotion de la Jeunesse, des sports et des loisirs. L’ex-Ministre a lui-même annoncé son limogeage sur son compte twitter, ce matin.

Mais le nœud du problème demeure. Puisse qu’alors que le Trésor affirme avoir versé à la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) 2,9 milliards de F CFA en guise des primes des éléphants vainqueurs de la CAN 2015. De son côté, la FIF maintient qu'elle n'a pas reçu ces fonds. Un cabinet d’audit avait été recruté pour auditer la gestion de la Fédération Ivoirienne de Football, en vue de tirer cette affaire au clair, puisse que 2,9 milliards ne pouvaient pas se volatiliser sans laisser de traces. 3 membres de ce cabinet d’audit avaient annoncé, hier, leur démission face à la tournure politique que prenait l’audit. Alors que tous les yeux étaient rivés sur la FIF, la bombe éclate ailleurs. Le Ministre Lobognon est limogé par le PM Duncan sur ordre de Ouattara.

Tout en prenant acte du limogeage du Ministre de la promotion de la Jeunesse, des sports et des loisirs, une question pertinente revient sur toutes les lèvres : « Où sont passé les 2,9 milliards du contribuable ivoirien versés par le Trésor en guise des primes ? ».

 

Pour l’heure des sources proches du Palais présidentiel annoncent l’entrée dans le Gouvernement Duncan de 3 nouveaux ministres, à savoir:

-Azoumana Moutaye qui devrait occuper le poste de Ministre de l'Entrepreneuriat, des PME et de l'Artisanat ;

-Sidy Touré et François Albert Amichia qui devraient, certainement, se partager le portefeuille ministériel de la promotion de la Jeunesse, des sports et des loisirs duquel Alain Lobognon vient d’être éjecté.

 

Toujours selon nos sources, d’autres Ministres du Gouvernement Duncan impliqués dans des malversations et des détournements de deniers publics seraient sur le départ.

 

Affaire à suivre donc. 

15:04 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

04/05/2015

Déclaration du FPI relative aux arrestations du lundi 4 mai 2015

Déclaration

05/2015

DECLARATION du FPI sur les arrestations

du lundi, 4 mai 2015

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) vient d’apprendre par voie de presse, ce lundi 04 mai 2015, l’arrestation des camarades Hubert OULAYE, DANO Djédjé et KOUA Justin.

 

Aussitôt informé, le Président du Parti, le premier Ministre Pascal AFFI N’GUESSAN, depuis Bouaké où il est en tournée, a fait convoquer une réunion d’urgence du Secrétariat Exécutif.

 

Celui-ci entend prendre toutes les informations relatives à cette affaire pour être situé et tenir les militants informés.

 

Fait à Abidjan, le 04 mai 2015

Agnès MONNET

Secrétaire Générale & Porte-parole

23:23 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

22/04/2015

Assassinat de Joël Tiémoko: Un an après, le FRCI assassin et ses chefs toujours en liberté

Joel Tiemoko tué par un FRCIABIDJAN: 21 avril 2014- 21 Avril 2015: Il y a 1 an, un FRCI en service à la BAE et détaché à la garde d'un site immobilier à Locodjro abattait, à bout portant d'une balle dans la tête, le jeune Joël Tiémoko parce qu'il a déféqué sur le site gardé par le FRCI. Le FRCI assassin n'a jamais été arrêté.

 

M. Ange Kessi Bernard Kouamé, Commissaire du Gouvernement, lors d'une conférence de presse animée le mercredi 24 mai 2014 au siège du Tribunal Militaire d'Abidjan (TMA) annonçait, sur cet assassinat:".... Un FRCI en service à la BAE et détaché à la garde d'un site immobilier à Locodjro découvre à 22h un jeune homme âgé de 18ans nommé Tiémoko Joël, en train de faire ses besoins. Il l'arrête, le brutalise et l'attache et à l'aide d'une cordelette, il le frappe de plusieurs coups avant de lui tirer une balle dans la tête, à bout portant. Le FRCI s'enfuit, après cet acte ignoble. Les enquêteurs sont à sa recherche pour l'arrêter et le traduire en justice. Ce militaire ne répondra pas seul devant la justice. Ses chefs vont comparaître pour expliquer comment et pourquoi ils engagent un militaire à la surveillance d'un site immobilier alors que l'autorité militaire l'a interdit? Des militaires pour avoir gardé des personnalités sans autorisation", a déclaré Ange Kessi.

Un an après, ni le FRCI, ni ses chefs ne sont traduits en justice. Ainsi va la Côte d'Ivoire sous Ouattara.

Un mouvement dénommé "Mouvement Justice pour Joël Tiémoko" est né sur les réseaux sociaux pour réclamer que justice soit rendue.

Vidéo : Pascal AFFi N’Guessan et une délégation du FPI rendent visite le 28 avril 2014 à la famille de Joël Tiémoko, le jeune assassiné par un FRCI: 

 

La délégation du Gouvernement chassée par la population lors des obsèques de Joël Tiémoko, dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 Avril 2014

10:19 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

20/04/2015

L'Etat-Major échoue dans le déguerpissement de la Milice du Camp BAE de Yopougon GESCO

Milice ProOuattara, Milice proOuattara Yopougon Gesco, BAE Gesco occupée milice proOuattaraABIDJAN : Cette Milice proOuattara occupe le Camp de la Brigade Anti-Emeutes (BAE) de Yopougon Gesco depuis avril 2011 au moment des combats de la crise postélectorale ivoirienne. Selon des sources proches de la hiérarchie des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), l’Etat-Major des Armées a décidé de déloger les Combattants proOuattara occupant le Camp BAE de Yopougon Gesco, ce lundi 20 Avril 2015. Mais l’opération de déguerpissement des milices proOuattara de ce camp qu’elles occupent depuis avril 2011 s’est soldée par un échec, ont ajouté les mêmes sources.

« Les combattants proOuattara qui occupent le Camp de la BAE Yopougon Gesco sont lourdement et bien plus armés que les Généraux FRCI et leurs éléments venus, ce matin, les déguerpir. Les occupants du Camp ont simplement refusé de quitter les lieux », a avoué un habitant du quartier témoin de l’infructueuse opération de déguerpissement.

Devant ce refus des milices proOuattara de quitter le camp de la BAE, les éléments envoyés par l’Etat-Major des Armées ont préféré les laisser dans ce camp.

 

Pour rappel, le Camp de la BAE Gesco a été investi et occupé par les forces proOuattara en avril 2011. De cette base, les milices proOuattara patrouillaient dans toute la Commune de Yopougon commettant les pires formes de violations de droits humains sur les populations civiles accusées d’être proGbagbo.

Voir la vidéo de 11 jeunes proGBAGBO exécutés par les milices proOuattara occupant la BAE de Yopougon Gesco, en Avril 2011:

 

18:54 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |