topblog Ivoire blogs

04/02/2015

DÉCLARATION DU FPI SUITE A LA DÉMISSION DU PRÉSIDENT DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Francis Wodié limogé, FPI, Conseil Constitutionnel ivoirien"Nous avons appris, ce mardi 03 février 2015, la démission du président du conseil constitutionnel, Professeur Francis WODIE, et son remplacement dans la foulée par Monsieur Koné Mamadou, jusque-là président de la Cour suprême.

Le Front Populaire ne dispose d’aucune explication officielle de cette démission aussi inattendue qu’elle suscite des interrogations dans l’opinion nationale et internationale. En tout état de cause, Pour le Front Populaire Ivoirien, le fait n’est pas banal, compte tenu de l’importance de l’institution, du moment choisi et des personnalités concernées par ces changements. C’est la première fois que cela se produit dans la jeune histoire de la démocratie ivoirienne.

Le conseil constitutionnel est la plus haute institution juridique chargée, notamment de statuer sur l’éligibilité des candidats à l’élection présidentielle et de proclamer, en dernier ressort, les résultats de cette élection. La démission du président de cette institution à moins de dix mois de la prochaine élection présidentielle prévue pour se tenir en octobre 2015, suscite des inquiétudes sur le processus électoral.

Le Front Populaire Ivoirien estime que le peuple ivoirien a le droit de connaître les motivations de cette démission. Le parti entend donner sa propre analyse de la situation une fois en possession de toutes les informations nécessaires et invite les militants à rester à l’écoute de la direction."

 

 

Pour le FPI, la Secrétaire Générale

Porte-parole du parti :

 

 

Agnès Monnet,

12:57 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

03/02/2015

Forcing constitutionnel: Ouattara limoge Francis Wodié et le remplace par Mamadou Koné

ABIDJAN : Un communiqué lapidaire du secrétariat de la Présidence de la République vient d’être rendu public, mettant fin aux fonctions du Professeur Francis Vanga Romain Wodié au poste de Président du Conseil Constitutionnel, ce mardi 3 février 2015.

Le Professeur Francis Wodié a été remplacé à ce poste par M. Mamadou Koné, un  magistrat proOuattara et ex-ministre en charge de la justice pour le compte des rebelles des Forces Nouvelles dans le Gouvernement du Premier Ministre Soro. Mamadou Koné occupait le poste de Président de la Cour Suprême où il a été remplacé par le Magistrat Réné François APHING-KOUASSI, selon le même communiqué.

La presse ivoirienne faisait déjà écho d’un profond malaise entre l’exécutif et le Conseil Conseil Constitutionnel présidé par Francis Wodié, au sujet d’une assurance que Ouattara voulait avoir de cette institution, par rapport à son éligibilité aux élections présidentielles de 2015.

Des sources concordantes n’ont pas manqué d’indiqué que la démission de M. Francis Wodié, telle que relatée par le communiqué, n’est rien d’autre qu’un limogeage. Le Jurisiste en droit Constitutionnel a donc été forcé à démissionner parce que refusant de rentrer dans le schéma du forcing constitutionnel voulu par Ouattara sur les questions d’éligibilité aux prochaines présidentielles de 2015.

 

Pour rappel, la candidature de Ouattara a déjà été rejetée par la cour suprême lors des élections présidentielles de 2000, pour « nationalité douteuse » relative à l’article 35 de la constitution ivoirienne en vigueur. 

16:45 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Mercato hivernal: Geoffroy Serey Dié sous les couleurs de VfB Stuttgart pour 2 ans

Serey Die, Stuttgart, Serey Die TransfertIl a gagné presque tous ses duels en milieu de terrain lors du match victorieux 3buts à 1 des Éléphants de Côte d’Ivoire contre l’Algérie, en quart de finales de la CAN2015. Selon des sources concordantes proches du championnat allemand, le milieu international ivoirien Sereso Geofroy Gonzaroua Dié alias Serey DIE déposera ses valises en Allemagne pour un contrat de deux ans avec le club allemand Verein für Bewegungsspiele Stuttgart plus connu sous le nom VfB Stuttgart.

 

Selon les mêmes sources, le montant du transfert de Serey DIE du club Suisse FC Bâle à VfB Stuttgart s’élèverait à 500 000 Euros. Le milieu défensif ivoirien dont le jeu s’est nettement bonifié du haut de ses 30ans, au regard des matches des éléphants en Guinée Equatoriale, se frottera après la CAN 2015 à des grands joueurs de notre planète dans le très réputé et redoutable championnat allemand. La Côte d’Ivoire et tous les amateurs du football ne peuvent que souhaiter bon vent au jeune international ivoirien à la pointe de sa carrière.

11:07 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

30/01/2015

Déclaration du FPI sur les enlèvements et assassinats d'enfants

Enlèvements et assassinats d'enfants, Déclaration du FPI, Tueurs d'enfants"Depuis quelques mois, il ne se passe pas un jour sans que l'on ne signale, dans les quartiers d'Abidjan et même dans les villes de l'intérieur, des enlèvements et des assassinats d'enfants. En recoupant les informations fournies par la presse, en l'absence de chiffres officiels, nous sommes à plus d'une vingtaine d'enfants ; de jeunes filles et de jeunes garçons enlevés en l'espace de trois mois. Les corps de la plupart des victimes sont retrouvés au bout de quelques jours atrocement mutilés, amputés de certains organes précis. Ce qui fait croire à des crimes rituels. 

La réaction tardive du gouvernement, n'est pas à la hauteur de ce phénomène d'une ampleur inédite dans l'histoire de notre pays. Triste ironie du sort, le jour - même où le gouvernement annonce enfin le déploiement de 1500 agents des forces de sécurité, ce jeudi 29 janvier 2015, pour lutter contre les enlèvements d'enfants, la nouvelle de l'enlèvement de deux élèves devant leur école à Yopougon provoque des scènes de panique et le lynchage de personnes suspectes. Les populations,  en état de choc, ont fait fermer les écoles du quartier en retenant leurs enfants à la maison.

 

Le Front Populaire Ivoirien rappelle que les enlèvements et assassinats d'enfants sont des formes de criminalité particulièrement ignobles parce qu'ils visent des êtres innocents,  espoirs de leurs parents et qui représentent l'avenir de la nation. Ce phénomène qui surgit en ce début de l'année électorale inquiète d'autant plus que la situation sécuritaire globale reste fragile dans le pays depuis la crise postélectorale, et que les remous fréquents au sein même des FRCI ne sont pas faits pour rassurer les populations.  

Le Front Populaire Ivoirien exprime sa compassion à toutes les familles qui vivent actuellement le drame de perdre des êtres chers, des enfants enlevés et assassinés.  

 

Le FPI rappelle au gouvernement que son premier devoir envers les populations de ce pays c'est d'assurer la sécurité de leurs personnes, de leurs enfants et de leurs biens. Il engage en conséquence le gouvernement à tout mettre en œuvre pour éradiquer ce fléau.

Le FPI invite enfin toutes les populations à la vigilance et à la solidarité, autour de nos enfants, à l'école comme à la maison. C'est notre avenir et l'avenir de notre nation qui sont en jeu.

 

Fait à Abidjan le jeudi 30 janvier 2015

La Secrétaire Générale et porte-parole du parti

Agnès Monnet"

 

 

21:24 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |