topblog Ivoire blogs

18/03/2015

14militaires arrêtés le 11avril2011 avec le Président GBAGBO acquittés pour "délits non-constitués"

14 militaires proGBAGBO acquittés, procès des proGbagbo, Tribunal Militaire d'AbidjanABIDJAN : Ces éléments des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) étaient dans la résidence du Président GBAGBO au moment où les forces françaises ouvraient la voie aux FRCI de Ouattara pour saisir GBAGBO. Plusieurs ont été abattus, mais ceux qui ont eu la vie sauve sont au nombre de quatorze (14).

Le régime Ouattara avait mis aux arrêts ces 14 militaires, proches et membres de la garde rapprochée du Président pour leur "prétendue implication dans la crise postélectorale de 2010-2011" au côté de GBAGBO.  

Le Mardi 17 mars 2015, le Tribunal Militaire d’Abidjan (TMA) a purement et simplement acquitté les 14 prévenus FDS pour "Délits Non-constitués". La Présidente du TMA, Mme Anne Désirée Ettia, a par conséquent, ordonné la remise en liberté des accusés après 4ans de détention préventive.

Il s’agit, entre autres, de :

1- Lt-Colonel René Daleba, Médecin-militaire du Président GBAGBO.

2- Commandant Kouassi Dua, Aide de camp du Président GBAGBO.

3- Mdl-chef Amos Loba, Membre de la Garde du Président GBAGBO.

4-Adjudant Mathieu Gossé, Membre de la Garde du Président GBAGBO.

5-Mdl-Chef Eustache Adon, Membre de la Garde du Président GBAGBO.

6-Sous-Lieutenant Félix Zakro, Membre de la Garde du Président GBAGBO.

7-Mdl Jonas Yanogo, Membre de la garde de Mme Simone Ehivet GBAGBO.

8-Mdl Fabrice Tchika, Membre de la Garde du Président GBAGBO.

9-1er Maître Zokou Bi Traboué, Membre de la Garde du Président GBAGBO.

10- 1er Maître Kouamé Kouakou, Membre de la Garde du Président GBAGBO.

 

 

Lancé depuis le 29 décembre 2014, le procès des proGBAGBO, civils et militaires, continue. Il y a, actuellement plus de 300 proGBAGBO, arrêtés lors de la crise postélectorale, qui croupissent dans les Goulags du régime Ouattara. Pour rappel, le Tribunal Militaire a également acquitté , hier, les 2 éléments des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) accusés dans l’affaire du « Bombardement du Marché d’Abobo ». Ce qui fait grand bruit en ce moment, puisse que les mêmes accusations relatives au « bombardement du marché d’Abobo » pour lesquels ces 2 ex-FDS ont été acquittés, demeurent dans le dossier d’accusation de la procureure Bensouda contre le Président GBAGBO, détenu à la Haye.

08:34 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

17/03/2015

10 détenus politiques proGBAGBO acquittés par le tribunal depuis le 10mars, mais toujours en prison

MACA, 10 proGBAGBO acquittés mais toujours en prisonABIDJAN : Bien qu’ayant été acquittés de toutes les charges pesant contre eux par le Tribunal d’Abidjan, le 10 mars 2015, à l’issue du procès en assises des 83 proGBAGBO, le régime Ouattara détient encore dix (10) détenus politiques à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan(MACA), jusqu’à ce 17 mars 2015 à 19hGMT. Que se passe-t-il encore? C’est la question de dépit que se posent les détenus, leurs parents et connaissances.

Une chose est sûre, le régime Ouattara a décidé de maintenir enfermer des prévenus ayant déjà purgé plus de 3 ans de détention préventive et qui ont été acquittés de toute les charges.

Il s’agit de :

1-TEHE MARC

2-DAGO ANICET

3-DAGO PASCAL

4-DODO ELEAZAR SERY ZOKO

5-DIALLO ISSIAKA

6-DIE KEI PACOME

7-ZAHE BRICE

8-TAPÉ SERGE HONORE

9-OUGA ZOKOU SIMPLICE 

10-TRE IGOR LANDRY.

19:14 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Prétendu "Bombardement du marché d’Abobo": Le tribunal militaire acquitte les accusés

 ABIDJAN : Les prévenus CMDT Gnahoua Dabley et MDL Chef Kamana Tanoh Brice-Eric ont été acquittés par le tribunal militaire d’Abidjan, pour « faits non-établis », le Lundi 16 mars 2015, apprend-on des sources proches dudit tribunal.

Mme la Présidente du Tribunal Anne Désirée Ettia a, par la suite, prononcé « la remise en liberté immédiate » des 2 éléments des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) accusés d’avoir « bombardé le marché d’Abobo lors de la crise postélectorale le 17 mars 2011 ».

Selon les mêmes sources, face aux incohérences des éléments de preuves, le Procureur militaire a finalement avoué « des doutes sur les faits reprochés aux prévenus ».

 

Le «Bombardement du marché d’Abobo» dans les accusations contre GBAGBO

Le Tribunal militaire a acquitté les prévenus sur base de « Faits non-établis ». Pis, le procureur a avoué les «doutes sur les faits reprochés aux prévenus», alors que le prétendu « Bombardement du marché d’Abobo » est dans le dossier d’accusation contre GBAGBO, pour le prochain procès à la CPI.

Mme la Procureure Bensouda, lors des audiences, a présenté les mêmes accusations de contre le Président GBAGBO en le présentant comme «celui qui a ordonné le bombardement du marché d’Abobo».  Voici que le Tribunal d’Abidjan «a des doutes sur le bombardement du marché par les FDS» et a acquitté les FDS accusés dans cette affaire. De toute évidence la CPI devait abandonner cette accusation contre GBAGBO. On se souvient, dans les images présentées comme preuve par le Bureau de la Procureure Bensouda, une femme prétendument morte se relevait et celui qui filmait la dame lui demandait de se recoucher pour mieux filmer. Bensouda devra savoir que cette accusation est basée sur des faits douteux, voire inventés.

 

Pour rappel,  le marché d’Abobo a été «bombardé» lors de la crise postélectorale le 17 mars 2011, par des projectiles. A cette date, le «Commando invisible», une milice proOuattara régnait sur Abobo et commentait des pires formes de violations de droits humains.

Commando invisible, IB, Marché d'Abobo bombardéUne image du COmmando Invisible, une milice proOuattara dirigée par IB, qui regnait à Abobo, le 17 mars 2011, et qui est accusée d'être auteur de l'attaque contre le marché d'Abobo.

08:51 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Partenariat Emploi-Jeunes: La Fondation allemande Konrad Adenauer Stiftung choisit le COJEP

ABIDJAN : Une délégation du Congrès Panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP) conduite par Roselin Bly, 3ème vice-Président chargé des relations avec les partis politiques et les organisations de masse, et composée d’Akoun Charles, de Toure Ibrahim Dubois Secrétaire National de l'Union des Jeunes  (UJ-COJEP), d’Abdon Dominique, d’Yvonne Toba et de Timité Ibrahim, a eu une séance de travail ce lundi 16 mars 2015, à l'hôtel le Nouvel Horizon de Cocody, de 9h13mn à 11h05mn, avec la Fondation Konrad Adenauer Stiftung.

 

Cette séance de travail avait pour objectif de mutualiser les efforts pour juguler le chômage des jeunes. La Fondation allemande Konrad Adenauer Stiftung était représentée à cette rencontre par M. Kohler Bastian, Mme Mélanie Bauer et Mme Alexandra Adeojouma. La fondation allemande et le mouvement politique de Charles Blé Goudé ont donc décidé de travailler ensemble pour faire face au crucial problème d'emploi des jeunes.

COJEP, Konrad Adenauer Stiftung, Partenariat Emploi-JeunesPhoto de la délégation du COJEP et des membres de la fondation Konrad Adenauer Stiftung à l'issue de la séance de travail, lundi 16 mars 2015, à l'hôtel le Nouvel Horizon de Cocody

07:35 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |