topblog Ivoire blogs

28/10/2014

Images d'une journée de révolte populaire contre Blaise Compaoré au Burkina

Ce Mardi 28 Octobre 2014, des centaines de milliers de burkinabés, toutes les couches sociales confondues, ont manifesté leur colère contre le projet de modification de l'article 37 de la Constitution, entreprise par Blaise Compaoré pour son maintien au pouvoir après plus de 27 ans de règne sans partage.

De Ouagadougou à Bodo Dioulasso en passant par toutes les localités significatives de Burkina Faso, les populations ont manifesté leur désaccord vis-a-vis "des manœuvres de Blaise Compaoré pour s'éterniser au pouvoir". 

Nous avons fait une sélection des images fortes de la journée de manifestions des Anti-Compaoré, violemment réprimée par la Police, en début d'après-midi, où on a noté, selon des sources médicales des dizaines de blessés.

Cliquez sur chaque image pour voir les détails!

 

Meeting des anti-compaoré à Ouagadougou, 28 ocotbre 2014 Ouaga, Modification de constitutionOuagadougou, 28 octobre 2014, Manifestation anti-Compaoré. Cliquez sur l'image pour voir les détails!

 

 

 

 

 

Burkina Faso, Manifestation anti-Compaoré, Blaise Compaoré DictateurOuagadougou, 28 octobre 2014, Manifestation anti-Compaoré. Cliquez sur l'image pour voir les détails!

 

 

 

 

 

 

Manif anti-Compaoré, Bobo-Dioulasso, Monument de Blaise Compaoré renverséBobo-Dioulasso, 28 octobre 2014, Manifestation anti-Compaoré. Le monument de Blaise Compaoré renversé, 28 octobre 2014. Cliquez sur l'image pour voir les détails!

 

 

 

 

 

Burkina Faso se révolte contre Blaise Compaoré, Manif anti-CompaoréLes femmes tenaient "les pagaies de tho" dans la giganstesque marche à travers les rues de Ouagadougou. 28 octobre 2014. Cliquez sur l'image pour voir les détails!

 

 

 

Compaoré Dictateur, Répression de manifestation anti-Compaoré, Burkina FasoLa police a violemment réprimé la manifestation des anti-Compaoré. Plusieurs Blessés parmi les manifestants, 28 octobre 2014. Cliquez sur l'image pour voir les détails!

 

 

 

Manif anti-compaoré, Compaoré dictateurLa police a violemment réprimé la manifestation des anti-Compaoré. Plusieurs Blessés parmi les manifestants, 28 octobre 2014. Cliquez sur l'image pour voir les détails!

 

 

Blaise Compaoré dictateur, Compaoré Ebolaise, Compaoré EbolaBlaise Compaoré comparé au virus Ebola par les manifestants, 28 Octobre 2014, Ouagadougou. Cliquz sur l'image pour voir les détails!

 

 

 

 

Non à Blaise Compaoré, Non à la révision de la constitution, Compaoré dictateurLe peuple Burkinabé s'oppose à la révision de la constitution visant à maintenir Blaise Compaoré au pouvoir après 27 de règne sans partage. 28 Octobre 2014, Ouagadougou. Cliquz sur l'image pour voir les détails!

15:32 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

27/10/2014

Vidéo, Boulevard Valery Giscard d’Estaing: Les milices proOuattara tirent sur la police, 27oct2014

Affrontements FRIC-Police, Milices ProOuattara attaquent police, Boulevard VGEABIDJAN : Quatre que dure la forfaiture de Ouattara, il n’a aucune maîtrise de ses milices armées qui défient ouvertement la Police, d’ailleurs mal équipée. C’est le moins qu’on puisse dire face aux combats à l’arme de guerre qui font rage dans les rues de Marcory, depuis le samedi 25 octobre 2014 jusqu’au lundi 27 octobre 2014.

Selon nos sources, Ce sont les mêmes milices armées fidèles à deux chefs de guerre proOuattara ennemis jurés Koné Zakaria et Issiaka Ouattara alias Watao qui se disputent le contrôle des terrains d’Abidjan, depuis 2ans à Abidjan-Sud (Treichville, Marcory, Koumassi, Port-Bouet). La police criminelle, sciemment mal équipée par le régime Ouattara, a reçu l’ordre depuis le weekend dernier de mettre fin à ces affrontements. Dans l'accompliment de sa mission, une patrouille de Police tombe dans une embuscade des milices proOuattara sur le Boulevard Valery Giscard d’Estaing, à Marcory. Les sources rapportent 2 morts et 4 blessés dont un cas grave, un passant atteint par balles perdues.

 

Vidéo publiée 27 octobre 2014, Boulevard Valery Giscard d'Estaing Abidjan Marcory:

 

Dans cette vidéo amateur publiée le 27 octobre 2014 sur Youtube, vous pourrez entendre les milices proOuattara tirer des rafales de Kalachnikov sur les policiers tout en les insultant en langue dioula « Babiè » (une grossière injure en langue dioula, connue en milieu proOuattara).

 

La Côte d’Ivoire est loin d’être pacifiée, avec les milices proOuattara armées jusqu’aux dents et qui se payent sur les dos des pauvres populations.

21:07 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Le FPI exige la libération de Lida Kouassi, 11è Vice-président, enlevé le 24oct2014 par la DST

Lida Kouassi Moise enlevé, FPI, DST, détenu politique"Le vendredi 24 octobre 2014, la Direction du Front Populaire Ivoirien (FPI) a appris avec stupéfaction l’enlèvement de l’un de ses membres, en l’occurrence le 11ème Vice-président chargé des recherches et de la veille stratégique, Moïse Lida Kouassi.

Aussitôt informés, la Secrétaire Nationale chargée de la justice, des libertés publiques et des droits de l’homme ainsi que son avocat conseil ont entrepris des diligences en vue de connaître le motif de cet enlèvement et le lieu de détention de notre camarade. 

Plus de 72 heures après cet enlèvement et malgré toutes les démarches entreprises, la direction du Parti ne sait toujours pas où le camarade Moïse Lida Kouassi a été conduit ni les raisons de son enlèvement.

Différentes sources soutiennent cependant qu’il aurait été arrêté à son domicile par des agents de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST).

Connaissant les actes de torture habituellement pratiqués à la DST contre les militants du Parti et largement dénoncé par les organisations de défense des droits de l’homme, le FPI :

-s’inquiète pour la vie du camarade Moïse Lida Kouassi ; 

- dénonce avec la dernière énergie l’intensification du harcèlement contre ses militants à l’approche des élections générales de 2015 ;

- condamne les actes récurrents d’enlèvement et de torture contraires aux pratiques d’un Etat moderne et démocratique ;

- exige la libération, sans condition, du camarade Moise Lida Kouassi.


Fait à Abidjan, le 26 octobre 2014

La Secrétaire Générale, Porte-parole

 

Agnès Monnet"

20:01 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

En tournée à Adzopé, le COJEP de Blé Goudé mobilise des militants de tous âges.

COJEP, Adzopé, Mobilisation Coje à Adzopé, Asseyons-nous et discutons pour la paix, Blé Goudé, Angenor Youan BiLa tournée "Asseyons-nous et discutons pour la Paix" du Congrès Panafricain de la Justice et de l'Egalité des Peuples (COJEP) continue à travers la Côte d'Ivoire. Le Samedi 25 Octobre 2014, le Mouvement Politique de Charles Blé Goudé avec à sa tête, son Président par intérim Angenor Youan Bi a communié avec les militants d'Adzopé, une ville du Sud-est ivoirien. 

On a pu noter une grande mobilisation des militants. Des jeunes tout comme des personnes âgées sont sortis massivement pour écouter le message de "paix et de réconciliation du COJEP". On peut dire sans se tromper, que quoique son Fondateur Blé Goudé soit détenu à la Haye, le COJEP son mouvement politique est resté fidèle à sa ligne politique de paix.

14:54 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |