topblog Ivoire blogs

06/06/2014

Enlevé de la MACA, le Sgt-Chef BROU SERGE PACOME séquestré au sous-sol de la Préfecture de Police Abidjan

Enlevé de sa cellule à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) le 4 juin 2014 à 10h par des hommes armés, le détenu politique Sergent-Chef BROU SERGE PACÔME, Mandat Dépôt 20-03-2013, est détenu et séquestré au sous-sol de la Préfecture de Police d’Abidjan, a confié une source digne de foi à DeboutCiv.  

Toujours selon notre source, les geôliers ont interdit toute visite de son Avocat et de sa famille au détenu Sergent-Chef BROU SERGE PACÔME, sur ordre de leur hiérarchie.

 

En attendant de savoir ce que le régime Ouattara reproche au Sergent-Chef BROU, qui par ailleurs a servi au Groupement de la Sécurité Présidentielle(GRSP) au temps du Président Gbagbo, tous s’inquiètent pour son intégrité physique, en s’interrogeant sur ce qui pourrait justifier l’enlèvement et la séquestration d’un homme déjà emprisonné depuis plus d’un an à la MACA.

Sergent-Chef Brou Serge Pacôme, Détenu Politique séquestré, MACA Sergent-Chef BROU SERGE PACÔME, Mandat Dépôt 20-03-2013, enlevé de la MACA le 4juin 2014

02:31 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

04/06/2014

MARIAGE: Blé Goudé apporte un démenti cinglant aux allégations mensongères de l’IA

Blé Goudé, Affaire Mariage à la Haye, Intelligent d'AbidjanDans sa parution du mardi 3 juin 2014, le quotidien "L’Intelligent d’Abidjan" a titré : "Blé Goudé se marie à la Haye". La riposte du Président du COJEP, détenu à la Haye, ne s’est pas fait attendre.

"Je ne peux songer au mariage que lorsque je serai en situation de liberté. Pendant que l'Afrique et le peuple ivoirien pleurent leurs enfants injustement privés de liberté et déportés loin de leur terre natale, pour nous autres, pendant que le peuple ivoirien souffre, parfois même pour nous ou à cause de nous, ce noble projet ne peut traverser mon esprit, à moins que je ne me résigne à la condamnation. Dans les conditions actuelles, croyez moi, ma priorité est de dynamiser, d'organiser mon équipe de défense", a réagi Charles Blé Goudé, depuis la Haye.

 

Par ce cinglant démenti du leader du COJEP, une fois de plus, les populations ivoiriennes se rendent compte de l'intoxication communicationnelle du quotidien idiot "L’Intelligent d’Abidjan", journal du sulfureux Alafé Waliki.

14:03 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Le détenu Politique Sgt-Chef BROU SERGE PACOME enlevé de la MACA par le GSPR

MACA, Bâtiment C MACA, Détenu Politique enlevé, Sergent-Chef BROU SERGE PACOMEIncarcéré sous le Mandat Dépôt 20-03-2013, le détenu politique Sergent-Chef BROU SERGE PACOME vient d’être enlevé de sa cellule à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), ce Mercredi 4 juin 2014 à 10h, par des hommes armés clairement identifiés comme des agents du Groupement de la Sécurité Présidentielle(GRSP).

Selon nos informations, le Sergent-Chef BROU SERGE PACOME, un ex-FDS aux états de service remarquables, a travaillé au GRSP au temps du Président GBAGBO.

 

Les hommes de Ouattara sont reconnus pour leur triste réputation de tortures sur les détenus politiques, surtout quand ceux-ci sont des éléments ex-FDS (Forces de Défense et de Sécurité). Il faut craindre pour l’intégrité physique du Sergent-Chef BROU. Nous prenons donc à témoin, l’opinion nationale et internationale pour cette autre exaction sur les détenus politiques gisant dans les goulags du régime Ouattara.

12:35 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

01/06/2014

Le Gouvernement Ouattara tarde à libérer les 150 détenus politiques proGbagbo

Dialogue FPI-Gouvernement, Libération de détenus politiques, FPIComme annoncé le 22mai dernier, la libération de 150 détenus politiques proGbagbo devait permettre la reprise du dialogue politique entre le Gouvernement Ouattara et le Front Populaire Ivoirien(FPI) principal parti d’opposition.

Plus d’une semaine après l’annonce de la libération de 150 détenus sur 794 prisonniers politiques qui gisent dans les goulags de Ouattara, seuls 50 ont été libérés hier. Prouvant clairement que le régime Ouattara ne veut pas du dialogue politique en Côte d’Ivoire.

 

Lors de son Comité Central, ce samedi 31 mai 2014, tout en réaffirmant son attachement au dialogue politique, le FPI a exprimé son profond regret de constater que le Gouvernement n'ait pas tenu, à ce jour, sa promesse de libération de 150 détenus politiques annoncée le 22mai dernier. Par conséquent, le FPI a décidé de reporter la décision de la levée ou non du mot d'ordre de boycott du RGPH à son prochain comité Central extraordinaire dont la date sera connue par voie de presse.

06:40 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |