topblog Ivoire blogs

11/04/2014

Odienné : les FRCI agresseurs du Sgt Ano Paul ont été graciés par le juge après amende de 50.000F

sergent Ano paul, odienné, Frci agresseurs de policierODIENNE : Une Parodie de justice dans laquelle prospèrent les milices proOuattara en toute impunité. Hélas, c’est le moins qu’on puisse dire ce Vendredi 11 avril 2014, face à ce qu’il convient d’appeler une mafia judiciaire aux ordres du régime Ouattara. Avec constriction et désolation les policiers et gendarmes en service à Odienné, ville située à 867km à l’extrême nord-Ouest de la Côte d’Ivoire, ont accueilli le verdict du juge dans l’affaire du sous-officier de Police récemment agressés par les FRCI.

L’audition des FRCI a eu lieu à 10h ce Vendredi 11 avril 2014, selon nos sources. Et les FRCI agresseurs du Sergent Ano Paul ont été libérés. Le juge leur a collé une amende de 50.000F, ont précisé nos sources.

Les circonstances de l’agression du Sgt ANO Paul

Toujours selon nos sources, lors d’une procession des chrétiens catholiques d’Odienné à l’occasion du jeûne, le Sergent ANO Paul, en service à la Préfecture de Police d’Odienné, était chargé de réguler la circulation.

Pour permettre aux Chrétiens Catholiques en procession de traverser la voie à son niveau, le Sous-officier de Police a stoppé les rares véhicules. Pendant que les chrétiens traversaient la voie pour continuer leur procession, un véhicule de type 4x4 avec à son bord deux (2) éléments FRCI s’est arrêté au niveau du Sgt Ano Paul. L’un des FRCI est descendu du véhicule pour crier sur le Policier en service, lui ordonnant de stopper le cortège de civils qui traversait la voie, pour que lui FRCI puisse passer. Le Sgt Ano, d’un sang-froid légendaire, continuait de faire traverser les chrétiens catholiques en procession. L’élément FRCI, estimant que le Sergent de Police n’a pas obéi à ses ordres qui consistaient à stopper le cortège de chrétiens, a violemment giflé le Policier en service, devant tous les automobilistes, motocyclistes et piétons. Non satisfait de cette première gifle, le FRCI envoya une 2ème gifle que le Sergent ANO esquiva d’un petit saut arrière. Le FRCI n’a pas eu le temps de se remettre sur ses appuis lorsque, le Sergent ANO Paul lui envoya une droite digne de Cassius Clay qui atteignit le FRCI au menton. Le FRCI s’écroula comme un gros tronc d’arbre. Le KO fut tellement spectaculaire que le 2ème FRCI n’a pas osé venir au secours de son collègue aux prises avec le Sergent ANO. Le visage enflé, le FRCI agresseur a rejoint son véhicule en dandinant.

Deux jour après, au moment où le Sgt ANO Paul allait prendre un repas après le service dans un restaurent situé non-loin du siège des FRCI, il est pris à parti par 4 éléments FRCI dont celui avec qui il a eu l’altercation, 48heures plutôt. Les 4 FRCI rouèrent de coup le Sergent ANO Paul. Ils l’ont laissé dans le coma. Les passants amenèrent le Sergent de Police à l’hôpital où il fut ranimé le lendemain par les médecins.

L’affaire fut portée devant la hiérarchie policière et ensuite en justice. Les 4 FRCI furent identifiés et arrêtés. Mais au lieu d’un procès en bonne et due forme, les FRCI agresseurs du Sergent ANO Paul ont été graciés par le juge. Ils ont payé la modique somme de 50.000F comme caution pour être libérés.

 

 

Pour l’heure, tous les gendarmes et policiers en service à Odienné sont très contrits pour ce verdict en faveur des FRCI agresseurs.

22:28 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

10/04/2014

Convoqué par le juge, le Parquet requalifie le délit d’ANGENOR YOUAN BI en "Trouble à l’ordre public"

Angenor Youan Bi, Détenu Politique, délit requalifié trouble à l'ordre publicLe Détenu politique ANGENOR YOUAN BI, Vice-Président du COJEP, a été à nouveau convoqué par le Juge KRA N'DRI, du 10ème Cabinet, ce jeudi 10avril2014. Selon nos informations, lors de cette audience, le Parquet a requalifié le délit d’ANGENOR YOUAN BI en "Trouble à l’ordre Public", après plus de 2ans de détention à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

Préalablement accusé d'alléguée "atteinte à la Sûreté de l'Etat", le Détenu YOUAN BI a été auditionné par les Juges du 10ème Cabinet, les 22 et 25 octobre 2013, sans suite favorable. Maintenant que son délit a été requalifié de "Trouble à l’Ordre Public", tous attendent la suite que le régime Ouattara compte donner à sa détention.

 

Pour rappel, ANGENOR YOUAN BI, Vice-Président du COJEP, a été enlevé par les FRCI, le 04 Novembre 2011 dans les locaux de L’AGEPE d’Aboisso, où il était en service. Le Vice-Président du COJEP a été mis sous mandat et incarcéré à la MACA le 18 Novembre 2011 pour une prétendue "Atteinte à la sûreté de l'Etat", après avoir passé 12 jours au Poste de Police d’Agban.

18:00 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

7coupeurs de route dépouillent un car de MT provenant de MAN sur l’axe Bonon-Bouaflé

Coupeurs de route, MT, MANIl est 19h, ce mercredi 9avril 2014. Le Car de la Compagnie MT provenant de MAN faisait route vers ABIDJAN, lorsqu’il a été intercepté sur le tronçon Bonon-Bouaflé par 7 coupeurs de route lourdement armés, a rapporté le correspondant DeboutCiv de Man.

Après avoir immobilisé le car et ses passagers sous la menace des armes de guerre, les coupeurs de route ont détourné le car pour l’envoyer dans une plantation de teck non-loin de la route. Ainsi, loin des regards, les quidams ont pris tout leur temps pour dépouiller les passagers un-à-un.

 

Les 7 coupeurs de route se sont éclipsés dans la nature après leur forfait, laissant les passagers et les convoyeurs dans les pleurs et la désolation, a témoigné une victime.

13:54 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

CHU de Cocody, le corps médical se révolte :"Le Gvmt cherche des bouc-émissaires". Le CHU paralysé

CHU de Cocody paralysé, Awa fadiga, Manifestation du corps médicalComme représailles au décès d’Awa Fadiga, le régime Ouattara a décidé hier mercredi 9 avril 2014 de la suspension de Pr Kouassi Jean Claude DG du CHU de Cocody ; de Pr Tetchi Yavo Chef de service des urgences du CHU et de Mme Abo Marie Yolande Surveillante d’unité de soins des urgences du CHU.

Ce jeudi 10 avril 2014, le corps médical (Médecins, infirmiers, Sages-femmes, aides-soignantes….) du CHU de Cocody est rentré dans une révolte contre cette décision du gouvernement de Ouattara. Habillés dans leurs blouses de travail, le corps médical s’est déporté au parking du CHU de Cocody aux environs de 11h GMT pour manifester leur désaccord. "Le Gouvernement cherche des bouc-émissaires", dénoncent-ils en rappelant les conditions délabrées du CHU dans lequel le personnel médical se bat au quotidien pour sauver les patients. "Le Gouvernement ne fait rien pour améliorer les conditions de travail du corps médical. Le matériel et les médicaments manquent. Ils le savent bien et ils ne font rien. Et c’est nous qui nous battons pour sauver la vie des patients que le Gouvernement jette à la vindicte populaire", a décrié le corps médical du CHU lors de cette manifestation improvisée.

 

Au moment où nous mettions en ligne cet article, le CHU de Cocody était encore paralysé.

12:29 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |