topblog Ivoire blogs

20/11/2013

Prison de SEGUELA: Le détenu Politique ALAIN OKOU WIELFRIED vomit du sang depuis hier

SEGUELA (592km d'Abidjan) – Enlevé et jeté dans les goulags de Séguéla depuis Mai 2011, le détenu Politique ALAIN OKOU WIELFRIED vomit du sang depuis hier. Il lutte contre la mort, selon des sources introduites.

Pour rappel,  le détenu politique PEKOULAT LUCIEN JOEL, Mandat dépôt 22-05-2013, est décédé des suites de vomissements similaires,  le Dimanche 10 novembre 2013 à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

 

La côte d’Ivoire compte plus de 747 détenus politiques enfermés dans les goulags du régime Ouattara, sur toute l’étendue du territoire.

Le détenu politique torturé, Alain Olou Wilfried vomit du sang, Séguela, prisonnier politiqueLe détenu Politique ALAIN OKOU WIELFRIED lutte contre la mort dans la prison de Séguéla, (Photo d'archives)

07:28 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

19/11/2013

DABOU: Le gang de supplétifs FRCI cambriole le CAFOP de 24h à 4h du matin, le dimanche au lundi

Supplétifs FRCI, Gang de criminels de guerreDABOU (57km d'Abidjan): Le Centre d'Animation et de Formation Pédagogique (CAFOP) a vécu un calvaire indescriptible, de la part du Gang de supplétifs FRCI, bien connu à Dabou, du fait de ses nombreuses attaques à mains armées.

Selon des témoins, dans la nuit du Dimanche 17 au lundi 18novembre 2013. Le gang d'ex-combattants supplétifs FRCI, qui opère avec de puissantes armes de guerre, a cambriolé le CAFOP de DABOU de 24h à 04h du matin. Les quidams ont pris tout leur temps pour fouiller et dépouiller, chambre par chambre, le personnel et les élèves maîtres. Ils ont tout pris. Ce gang est bien connu des populations. Mais hélas, ni la Police, ni les gendarmes ne peuvent faire face à leur puissance de feu. Le règne de la terreur plane sur Dabou dès la tombée de la nuit.

 

Pour rappel, en début de mois de novembre 2013, ce même gang a attaqué les domiciles de plusieurs hommes religieux. C'est révoltant que le régime Ouattara abandonne les pauvres populations du LEBOUTOU aux mains des supplétifs FRCI. Serait-ce sciemment voulu par le régime Ouattara pour permettre aux supplétifs FRCI de se servir sur le peuple? 

 

20:29 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

La Presse proOuattara dans l'intox. Voici un large extrait du vrai discours d'AFFI N'Guessan à Kouibly

AFFI N'Guessan, Ouest IvoirienDepuis plus d’une semaine, Pascal AFFI N’Guessan, Président du Front populaire Ivoirien (FPI) à est en tounée à l’Ouest, tout comme Koua Justin, secrétaire National par Intérim de la JFPI est dans le ZANZAN à l’Est de la Côte d’Ivoire. Face à la mobilisation des populations ivoiriennes lors des tournées du parti du Président Gbagbo à travers toute la Côte d’Ivoire, le régime Ouattara est désemparé et se lance dans l’intoxication. La presse proOuattara n’a que l’intoxication pour tenter de salir le Président du FPI. A la UNE de 2 quotidiens proOuattara, on lit des propos mensongers prêtés à Pascal à AFFI N’Guessan, selon lesquels il aurait traité le FPI de « parti maudit ». Faux ! a rétorqué un journaliste du quotidien "Notre Voie" présent dans la tournée du président du FPI. Pour rétablir la vérité et mettre à nu le grossier mensonge de la presse poubelle à la solde du dictateur Ouattara, nous vous livrons un large extrait du vrai discours du Président Pascal AFFI N’guessan à Koubly, le 15 novembre dernier, de 17h30 à 18h30, à la Gare Routière.

«….Un pouvoir qui s’installe dans la violence et se bâtit sur le sang est forcément maudit. Il ne peut donc prospérer. Et tout le monde le voit, le pays est tombé. Rien ne marche. Il n’y pas l’argent pour tout le monde. On dit que l’argent travaille. Mais il travaille où ? Quel est ce travailleur dont on ne connait pas le bureau et qui ne rentre jamais à la maison pour que la famille le voie? En réalité, ils ont mis la Côte d’Ivoire en faillite. Le pays est tellement tombé bas qu’ils vont demander crédit au Congo. Ça, ce n’est pas la Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo. C’est pour aller prendre crédit au Congo qu’ils ont fait ce qu’ils ont fait ? C’est la honte ! Mais Dieu a décidé de réhabiliter notre pays. Et l’amour est en train de triompher de la haine. C’est pourquoi Dieu nous a libérés. Et si Dieu a permis qu’on nous mette en prison pour qu’il nous libère par la suite, c’est pour que notre discours soit crédible. Nous n’avons aucune haine en nous. Nous avons pardonné à Mourou Ouattara pour tous les sévices qu’il nous a fait subir à la prison de Bouna. Nous avons aussi pardonné à Alassane Ouattara qui nous a arrêtés et nous a livrés à Mourou Ouattara. Je lui tends la main pour la réconciliation. Notre pays ne peut s’installer indéfiniment dans la violence. Nous sommes condamnés à nous réconcilier. Pour cela, Alassane Ouattara doit faire preuve de lucidité, de sagesse et de responsabilité en posant des actes qui favorisent la réconciliation. Le premier de ces actes, c’est la libération de tous les prisonniers politiques avec en tête le président Gbagbo et son retour en Côte d’Ivoire. C’est la clef de la vraie réconciliation. C’est aussi le retour apaisé de tous les exilés politiques.....Alassane Ouattara a trompé tout le monde. C’est un affabulateur. Il nous a fait croire qu’il avait la solution aux problèmes du pays alors qu’il est lui-même le problème de la Côte d’Ivoire. Il a surtout trompé le Pdci, le Rdr et les ex-rebelles et dozos. C’est donc le moment des choix, chers frères du Pdci, du Rdr et vous aussi les ex-combattants. C’est le temps de la réconciliation pour remettre notre pays sur le chemin du progrès. Le Fpi a pris les devants en proposant les états généraux de la république. Rejoignez-nous car c’est dans ce cadre que les problèmes nés de la crise peuvent trouver des solutions dans la vérité. Vous aussi, les ex-combattants, vous voyez vous-mêmes qu’on s’est servi de vous pour rien. Vous n’avez rien eu. C’est dans le cadre des états généraux de la république que votre situation peut être réglée……. Nous n’allons pas laisser le pouvoir dans les mains de ceux qui ne savent pas gouverner. Sinon notre pays va sombrer définitivement……» dixit Pascal Affi N’Guessan, Président du Front Populaire Ivoirien (FPI), le 15 novembre 2013 dans la localité de Kouibly, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire.



11:17 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

17/11/2013

L’Adj-Chef GNAHOURE AKAHI LOUIS déporté de la MACA à DIMBOKRO dans une cellule d’isolement

MACA : Le jeudi 14 octobre dernier, nous dénoncions la séquestration et l’enlèvement du détenu politique Adjudant Chef GNAHOURE AKAHI LOUIS (Mandat dépôt 23-08-2011) par les hommes de Ouattara dans sa cellule à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA).

Adjudant Chef Gnahouré Akahi Louis, Détenu politique, MACA, Torture, DéportationSelon des sources dignes de foi, l’Adjudant Chef GNAHOURE AKAHI LOUIS a été déporté dans l’après-midi du 14octobre 2013 à la tristement célèbre Prison de Dimbokro. "Après avoir arraché par la force les cheveux et la barbe de l’Adjudant Chef GNAHOURE AKAHI LOUIS à la MACA, les bourreaux à la solde de Ouattara ont déporté le détenu politique dans une cellule d’isolement à la prison de Dimbokro. Le détenu Akahi avait la tête couverte de blessures lors de sa déportation", a rapporté une source sous l’égide de l’anonymat.

"On enregistre, ces derniers jours, une accentuation des tortures sur les détenus ex-FDS qui ont exercé au niveau des services de transmission lors de la crise postélectorale", a précisé la même source.

De toute évidence, les images des violences kenyanes attribuées au Président Gbagbo ayant été déclarées "insuffisantes" par la CPI, Ouattara compte fabriquer des "preuves" basées sur des déclarations de détenus ex-FDS sous la torture. Mais que valent juridiquement les déclarations prêtées à des détenus sous la torture? Hamed Bakayoko, qui affectionne les "aveux" des détenus arrachés par la torture, doit savoir que lui-même peut avouer être son propre géniteur, sous la torture. Les parents des détenus du régime Ouattara et la Côte d’Ivoire toute entière attendent que prenne fin cette barbarie de Ouattara.

Pour rappel, l’Adjudant Chef GNAHOURE AKAHI LOUIS est sous Mandat dépôt depuis le 23-08-2013 dans l’affaire  YVES LAMBIN "Enlèvement, séquestration et assassinat".

 

La Côte d’Ivoire, compte à ce jour, plus de 747 détenus politiques incarcérés dans les goulags du régime Ouattara sur toute l’étendue du territoire. Le dimanche 10 novembre dernier, le détenu politique PEKOULAT LUCIEN JOEL a perdu la vie des suites des traitements inhumains à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA).

06:47 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |