topblog Ivoire blogs

24/07/2013

Des instituteurs envahissent le bureau de Gnamien Konan, Ministre de la Fonction publique

ABIDJAN, mercredi 24 juillet 2013: En ce moment même, des Instituteurs ont envahi l'immeuble abritant le Ministre de la Fonction publique, Gnamien Konan, à Abidjan Plateau. "On a faim! on a faim" scandent-ils.

On peut lire sur leurs pancartes: "Instituteurs, 3 ans sans salaire".


13:24 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

MACA: Après le massacre des prisonniers, les FRCI de Ouattara font un repli, Images

Ce mercredi 24 juillet 2013, le sanguinaire Dramane Ouattara a lâché ses FRCI contre les prisonniers de Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan. Après avoir perpétré le massacre de 57 prisonniers dont 16 femmes, selon notre source, les FRCI ont fait un repli stratégique. Certainement pour revenir à la charge.

Les images du repli des FRCI de Ouattara, plus de 100 hommes puissamment armés, après les meurtriers forfaits:

Massacre MACA, FRCI tueurs


Massacre MACA, FRCI tueurs


Massacre MACA, FRCI tueurs

Massacre MACA, FRCI tueurs

11:36 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les premières images de la fusillade à la MACA. Bilan provisoire: 53 morts dont 16 femmes

Selon des sources introduites, tôt ce mercredi matin, une fusillade a eu lieu à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

Ce qui s’est réellement passé

Yacou, un FRCI condamné à 20ans de prison, est devenu un puissant chef du cartel de drogue de la MACA. Il a conçu un projet d’évasion. Mais un de ses lieutenants nommé Charia l’a trahi. Depuis la MACA, Charia alerte le régime Ouattara par le canal du chef de guerre Watao.

Comme un coup bien ficelé, les instants qui suivent, les FRCI envahissent la MACA tirant sur tous les porte-clés des cellules. Se sentant ciblés par les éléments de Watao, les porte-clés de la MACA ouvrent toutes les cellules de la prison. Les FRCI du régime Ouattara progressent  en tirant, à l’aveuglette, sur les détenus. L’une des premières victimes fut Bony le Blanchisseur de la MACA du Bâtiment C.

Le bilan provisoire de cette fusillade, apparemment ordonnée par le régime Ouattara,  s’élève à 53 morts dont 16 femmes. On dénombre plusieurs victimes parmi les détenus politiques partisans du Président Gbagbo.

 

Agnero Akessé, Maca, FusilladeAgnero Akessé, Maca, FusilladeLe détenu Akessé Agnero qui a reçu une balle des FRCI de Dramane Ouattara, MACA, Mercredi 24 Juillet 2013.






Maca, Massacre de prisonnierBony, un détenu proGbagbo, tué par une balle dans le dos, le bilan s'est alourdi, notre source rapporte 57 morts dont 16 femmes.





Tatiana Safi, Massacre MACALa détenue Tatiana Safi a reçu une balle dans le cou

10:04 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | | | |

23/07/2013

Bensouda, procureure de la CPI ou avocate du gouvernement de Dramane Ouattara?

 

Communiqué de Presse

005/2013

Relativement à la mission de la procureure de la CPI en Côte d'Ivoire

Le samedi 20 juillet 2013, la direction du FPI a appris, par voie de presse, la présence en Côte d’Ivoire de Mme Fatou Bensouda, la procureure de la CPI à l’origine du dossier Laurent Gbagbo, à la Cour Pénale Internationale de La Haye.

Toujours selon la presse, le vendredi 19 juillet 2013, au sortir de l’audience que lui a accordée le ministre ivoirien de la Justice, Mme Fatou Bensouda a déclaré : « Nous sommes ici en Côte d'Ivoire pour une mission essentiellement technique. Suite à la décision de deux juges sur trois de demander d'apporter des informations additionnelles dans l'affaire Laurent Gbagbo, ma mission est de rencontrer toute personne qui pourrait m'appuyer et d'avoir plus d'informations. Et m'assurer que mon équipe sur place travaille dans de bonnes conditions ».

Même si personne ne lui a fait l’honneur d’une information officielle de la présence de la procureure de la CPI à Abidjan, la direction du FPI, qui sait quele procureur de la CPI dans le dossier contre Laurent Gbagbo devraitinstruire la Cour à charge et à décharge, se félicite de la présence en terre ivoirienne de Mme Fatou Bensouda.

Persuadée que la procureure de la CPI recherche la vérité dans le dossier contre Laurent Gbagbo, le FPI espère sincèrement que Mme Fatou Bensouda et son équipe s’emploieront à recueillir les « informations » qui, chacun le sait, ne peuvent être détenues à titre exclusif par un camp, fut-il celui du gouvernement ivoirien.

C’est pourquoi,

La Direction du FPI prie Mme Fatou Bensouda de se souvenir que le procureur de la CPI n’est pas l’avocat du gouvernement ivoirien. Le bureau du procureur instruit le dossier Laurent Gbagbo, à l’instar de tous les autres dossiers, au nom de la CPI et au bénéfice de toutes les victimes 

Fait à Abidjan, le 22 juillet 2013

  

Le Secrétaire Général par intérim & Porte-parole

Dr KODJO Richard

13:11 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |