topblog Ivoire blogs

12/04/2013

Université de Cocody: une milice proOuattara attaque les étudiants à la machette, 12 blessés

Bagarre machette, université AbidjanUne milice proOuattara, armée de machettes, a attaquée ce vendredi après midi, les étudiants de l’Université de Cocody rebaptisée Université Houphouet Boigny par le régime Ouatttara. Le bilan fait état de 12 blessés, a-t-on appris auprès des sources estudiantines.

"Ce matin, les étudiants ont effectué leur entrée syndicale avec succès. Ils ont, au cours de la cérémonie, fustigé les contours mal définis du système LMD tel que proposé par le régime Ouattara. Ils ont également dénoncé la présence des cargos de FRCI dans l’Université. Cela n’a pas plus aux éléments FRCI présents sur le site. L’après-midi, une milice armée de machette est venue attaquer ces étudiants qui ont osé critique le Président Ouattara. S’en est suivie une bagarre qui a causé 12 blessés dont 3 cas graves parmi les étudiants" a relaté un témoin joint au téléphone.

La police a été déployée à l’Université, pour faire cesser les affrontements. Les blessés ont été par la suite évacués pour recevoir des soins.

 

Accusée de tous les maux, la Fesci a été dissoute par le régime Ouattara. Voilà que Ouattara et ses milices font réintroduire les machettes à l’université. 

19:04 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

11/04/2013

Calixthe Beyala réagit à la rencontre Hollande Ouattara

Calixthe BeyalaHollande avait promis mettre à mort la Françafric, le voila grand chantre de cette organisation mafieuse! Comment s'en étonner? nul n'échappe à son enfance, à son éducation de base. Nul ne quitte réellement sa famille et les préceptes reçus car finalement, on ressemble à ses parents et plus on essaye de s'éloigner du milieu social qui nous a vu naître, plus en réalité on s'en approche!

Rien d'étonnant dans ce cas de voir Hollande fricoter avec tous les gouvernements pourris du monde, habillant cette pourriture d'un discours à la fois vague et creux où des termes comme démocratie, droits de l'homme enveloppent difficilement les relents nauséabonds des cadavres en décomposition dans les placards des uns et des autres.

Rien d'étonnant qu'il soit si ami avec Ouattara, qu'il le reçoive le jour où le Président Laurent Gbagbo a été enlevé par l'armée française à Abidjan. Les liens de sang sont les plus forts du monde n'est-ce pas? Liens du sang des ivoiriens versé pour faire place propre au meilleur allié des spoliateurs de l'Afrique!

Oui, Hollande est bien le fils de son père, un AOS qui s'était battu pour que l'Algérie reste française! Hollande se battra pour l'Afrique noire reste sous domination française! Ce n'est pas de sa faute... Non, incontestablement, nul n'échappe à son milieu familial!

Source : Calixthe Beyala

19:46 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Le site de Mediapart a été victime d'une cyberattaque

Cyberattaque, MediapartMediapart victime d'une intrusion informatique. Le site d'informations révèle avoir été victime d'une intrusion le lundi 8 avril 2013. Les attaquants auraient piraté les identités bancaires RIB d'abonnés.

 

 

 Mediapart va t-il devenir?

 la cible privilégiée des pirates informatiques ? Le site d'informations, dont les révélations ont conduit à ce qui est devenu l'affaire Cahuzac, révèle avoir été, lundi 8 avril 2013, la victime d'une tentative réussie d'intrusion informatique.

« Malgré notre vigilance, nous avons dû constater qu’une intrusion, masquée depuis un serveur anonyme étranger, a réussi, dans la journée du lundi 8 avril. Elle a pu faire une brèche dans nos défenses, de 12 h 53 à 15 h 49, avant que nous ne réussissions à la contrer », précise la rédaction dans un message posté à destination de ses abonnés.

Le site précise avoir déposé plainte auprès de la justice et l’unité spécialisée de la police judiciaire parisienne, la BEFTI (Brigade d’enquête sur les fraudes aux technologies de l’information).

A la suite d'investigations approfondies effectuées sur cette cyber-effraction, le site affirme que les attaquants « ont réussi à extraire les RIB (relevés d’identité bancaire) d’une petite partie de nos abonnés parmi ceux qui payent par prélèvement automatique ».


Les données des cartes bancaires sont externalisées chez un prestataire

 

Ce vol de coordonnées liées à un RIB n'exposerait pas à des risques pour la personne visée mais il est recommandé aux personnes concernées de prévenir leur banque de tout risque de mouvement suspect.

Prenant les devants pour éviter toute crainte de piratage de données bancaires liées aux cartes de paiement des abonnés, le site précise que « ces données sont externalisées auprès d'un partenaire extérieur et qu'elles ont donc été préservées ».

Cette cyber-effraction réussie émane t-elle de pirates voulant intimider le site éditorial, à la notoriété accrue et jalousée depuis l'affaire Cahuzac ou de petits malins voulant se faire la main sur un site devenu emblématique ? L'enquête des services spécialisés de la police, si elle aboutit, le dira peut-être...On peut faire confiance à Mediapart pour s'en faire l'écho, le moment venu...

Source : 01net.com

19:31 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Le FPI prévient:"Il est encore temps d’arrêter ce cavalier seul du RDR et du RHDP"

Appel à la Communauté internationale

001/2013

Relativement à l'exclusion du FPI du jeu électoral par le régime Ouattara

Le pouvoir Ouattara, en décidant d’exclure le FPI du scrutin législatif en décembre 2011 sans avoir été interpellé par vous, et maintenant, en l’excluant encore du jeu électoral, relativement aux scrutins locaux, prend rendez-vous avec l’histoire en se rendant coupable d’une grave dérive totalitaire.

Ce pouvoir, installé à coups de bombes au nom de la démocratie au détriment du FPI, refuse d’appliquer les termes de la résolution 2062 du 17 juillet 2012 que vous avez produite au nom de l’ONU.

Il est encore temps d’arrêter ce cavalier seul du RDR et du RHDP qui conduit inexorablement la Côte d’Ivoire vers un régime de parti unique, ce qui constituerait pour nous, un recul de près d’un quart de siècle.

L’ONU et son Conseil de Sécurité jouent, à ce tournant  de l’histoire de notre pays, leur crédibilité et ne peuvent plus s’autoriser sans dommage à produire des résolutions contre le seul camp Gbagbo. Tout comme, au demeurant, la Cour Pénale Internationale joue également sa crédibilité, dans un éventuel procès, qui ne visera que Laurent Gbagbo seul.

Le Front Populaire Ivoirien vous prend donc à témoin, en vous informant en même temps qu’il ne se taira pas, ni face à la dérive totalitaire du pouvoir Ouattara, ni lors de l’éventuel procès de Laurent Gbagbo, où il y a tant à dire sur toutes les complicités inavouables, lors de la crise électorale et post électorale.

Abidjan, le 11 avril 2013

Le Président par intérim

MIAKA Ouretto

18:22 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |