topblog Ivoire blogs

15/08/2012

La Chambre préliminaire I de la CPI rejette l’exception d’incompétence soulevée par la Défense de M. Gbagbo

 Me Altit, l'Avocat principal du Président Gbagbo avait présenté des argumentaires démontrant LG_CPI.jpgl'incompténce de la CPI pour juger son client. Ce mercredi 15 août 2012, la CPI vient de produire un document à travers lequel la chambre préliminaire I se dit compétent pour juger le Président Gbagbo.

Suivez le lien suivant:  http://bit.ly/PYPzUw

"Nous sommes sereins et toujours mobilisés. Que la CPI étale également sa compétence à juger Dramane ouattara et ses chefs de guerre." scandent les partisans du Président Gbagbo à travers les commentaires

PYPzUw

15:30 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Touleupleu se vide, les populations vont se réfugier au Liberia voisin

Ce mardi 14 mai 2012, profitant d’une relative accalmie sur le front de Touleupleu, les populations se Touleupleu, FRCI, Combatsont ruées vers le Liberia voisin pour s’y réfugier. En effet, selon des concordantes, les combats avaient gagné en intensité depuis le lundi 13 juin 2012 à 17h30, lorsque les renforts du Commandant Loss sont venus appuyer les FRCI en déroute. Les armes ont crépité toute la nuit jusqu’au lendemain matin 14 août 2012, mais le Cdt Loss n’a pas pu déloger les éléments du commando non-identifié qui s’était emparé, la veille, des positions stratégiques de Touleupleu, précisent les mêmes sources.

Division entre gendarmes et dozos

Selon des témoins, les dozos, supplétifs de l’armée de Dramane Ouattara, soupçonnaient les gendarmes d’être de connivence avec le mystérieux commando qui a attaqué Touleupleu. De leur côté, les gendarmes, déjà mal équipés, refusèrent de se mélanger à cette bande de dozos, chasseurs traditionnels aux cyniques réputations. La hiérarchie militaire des FRCI n’a pas encore résolu cette division, favorisant l’avancée du commando non-identifié, ont indiqué les mêmes témoins. Un vent de panique s’empara, alors de Touleupleu, Danané, Tai et Bloléquin. Les populations sentant une déroute des FRCI, désertent les zones de combats pour se réfugier au Liberia voisin.

Des frappes d’hélicos MI-24

Le Lundi 13 août 2012, M. Paul Koffi Koffi, ministre déléqué à la défense, annonçait fièrement sur le plateau du JT de 20h de RTI1 : "Les forces onusiennes ont décollé des MI-24 pour sécuriser la frontière avec le Liberia".

Répondant aux questions de Jeune Afrique, la hiérarchie militaire de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) confirme, certes, les combats de Touleupleu mais a démenti toute implication dans les combats au côté des FRCI en ces termes : "Nous n’allons pas engager le combat. Notre mandat est différent de celui des Casques bleus en RDC. Ici, nous sommes là pour protéger les civils"  

Cependant, des humanitaires opérant à Touleupleu et qui se sont repliés sur Guiglo témoignent que "des MI-24 ont ouvert le feu sur les positions avancées du Commando non-identifié, stoppant la progression des éléments élites dudit commando au cœur du dispositif démantelé des FRCI en déroute". En outre, des témoins rapportent avoir aperçu des avions cargos de l’ONUCI qui, dit-on, "évacuaient des casques bleus".

De toute évidence, les FRCI de Dramane ouattara ont buté sur une résistance farouche d'un commando non-identifié, malgré les renforts du comandant Loss. La division des FRCI fragilisent leur position et il va s’en suivre une débandade générale des FRCI et leurs supplétifs, si l’ONUCI et d’autres forces occultes ne se mêlent pas secrètement de ces affrontements ivoiro-ivoiriens.

 

01:26 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

14/08/2012

Le Parti Communiste Français condamne la politique répressive de Dramane Ouattara en Côte d’Ivoire

Côte d`Ivoire: le Parti Communiste Français "condamne la politique répressive de Ouattara" et envisage "l`ouverture d`une commission d`enquête parlementaire concernant les responsabilités françaises dans la crise ivoirienne". AFP, 25 juillet 2012

Le PCF a condamné mardi dans un communiqué la "politique répressive" du président ivoirien Alassane Ouattara, deux jours avant sa visite en France où il doit rencontrer le président François Hollande.

"Les autorités françaises, lors de cette rencontre, doivent exprimer l`exigence vis-à-vis des autorités ivoiriennes du respect des libertés, de l`Etat de droit en Côte d`Ivoire et de la sécurité des populations", écrit dans un communiqué le PCF.

Le PCF envisage aussi à l`Assemblée nationale, où il compte une dizaine d`élus, "l`ouverture d`une commission d`enquête parlementaire concernant les responsabilités françaises dans la crise ivoirienne".

PCF, condamnation, ouattara"Le PCF condamne la nouvelle attaque portée contre le camp de déplacés de Nahibly à l`ouest de la Côte d`Ivoire, ayant fait une dizaine de morts et des dizaines de blessés", ajoute le parti, déplorant que la mission de l`ONU (ONUCI) soit "incapable d`assurer la sécurité des populations déplacées".

"Emprisonnements arbitraires, impunité du régime actuel concernant les violences meurtrières commises en 2011, non respect des engagements pris dans la mise en place d`un processus de " rassemblement et de réconciliation ", violations des droits civils et politiques, les populations paient le prix d`une justice inéquitable", selon les communistes.

 AFP

20:34 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Le Point.fr : "L’Arabie Saoudite est une dictature"

"L'Arabie saoudite doit être décrite comme une dictature". La ministre suédoise de la Défense Karin Enström a affirmé lundi que l'Arabie saoudite pouvait être qualifiée de "dictature", tandis que son collègue des Affaires étrangères Carl Bildt préférait parler de "monarchie absolue". "L'Arabie saoudite est un régime autoritaire et une monarchie absolue, où sont commises de graves atteintes aux droits de l'homme", a écrit la ministre de la Défense dans un courrier électronique à l'agence de presse TT, transmis à l'AFP. "Le gouvernement (suédois, NDLR) ne classe pas les pays du monde en démocraties ou dictatures, mais s'il est seulement possible de décrire l'Arabie saoudite comme une démocratie ou une dictature, alors l'Arabie saoudite doit être décrite comme une dictature", a-t-elle poursuivi.

La ministre, membre comme le Premier ministre du parti conservateur, avait été très largement critiquée car elle refusait de qualifier le régime de Riyad de dictature, préférant parler, comme lundi matin à la radio publique SR, d'un "régime très autoritaire". Pour sa part, le chef de la diplomatie suédoise Carl Bildt a indiqué lundi sur Twitter : "J'ai l'habitude de décrire l'Arabie saoudite comme une monarchie absolue."

Partenariat commercial

Roi, dictateurLe prédécesseur de Mme Enström avait démissionné fin mars après des semaines de controverses sur un contrat passé avec l'Arabie saoudite pour la construction d'une usine d'armement. Ce contrat, qui fait actuellement l'objet d'une enquête, "repousse les frontières de ce qui est faisable par les autorités suédoises", car il s'agit d'une aide à un régime "dictatorial", estime la radio SR, qui a révélé l'affaire. L'Arabie saoudite est depuis longtemps le partenaire commercial le plus important de la Suède en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Les exportations suédoises vers le pays se sont élevées à quelque 12 milliards de couronnes (1,48 milliard d'euros) en 2011, selon le ministère des Affaires étrangères. La Suède a exporté en 2011 des armes pour une valeur de 13,9 milliards de couronnes et l'Arabie saoudite a été son deuxième meilleur client.

00:55 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |