topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

20/07/2016

DALOA : l'Agence CIE saccagée, des véhicules incendiés, similaire à Yamoussoukro, hier

DALOA (385km d'Abidjan): l'Agence de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) a été saccagée et des véhicules incendiés lors des manifestations des populations contre les factures élevées après la promesse non-tenue du Chef de l’Etat Alassane Ouattara, a-t-on appris, ce 20 juillet 2016.

C’était pareil, hier, à Yamoussoukro, la capitale politique de la Côte d'Ivoire, où les populations ont également manifesté, pour exprimer leur colère contre les factures élevées d'électricité.

 A Daloa comme à Yamoussoukro, les forces de l’ordre déployées n’ont pas pu contenir les manifestants très déterminés à marquer leur colère face à des factures jugées « trop élevées ».

Manifestation contre les factures élevées de la CIE à Daloa, Quartier Marais, 20 juillet 2016, CIEManifestation contre les factures élevées de la CIE à Daloa, Quartier Marais, 20 juillet 2016

 

 

 

  

 

CIE, Factures élevées, Mesures impopulairesManifestation contre les factures élevées de la CIE à Daloa, Quartier Marais, 20 juillet 2016

 

 

 

 

 

CIE, Facture d'électricitéManifestation contre les factures élevées de la CIE à Daloa, Quartier Marais, 20 juillet 2016

 

 

 

 

Pour rappel, lors de son discours du 1er Mai 2016, devant des travailleurs visiblement proches du pouvoir, le Chef de l'Etat avait annoncé des mesures tendant à rembourser des surplus perçus par la CIE sur les factures. Alors que les populations s'attendaient à des factures plus faibles, grande a été leur surprise de recevoir des factures d'électricité bien plus élevées que les précédentes. La réaction est immédiate. Les agences de CIE sont prises d'assaut par les populations à Yamoussoukro et à Daloa. Les véhicules des agents ont été incendiés et les locaux saccagés.

Au moment où nous mettons cet article en ligne, un conseil des Ministres devrait se tenir au Palais présidentiel à Abidjan. On ose croire que le Chef de l'Etat ne dira pas qu'il n'est pas au courant de cette situation. De toute évidence, les populations ivoiriennes sont exacerbées par les mesures sans suite de Ouattara, eu égard à la violence des manifestations enregistrées à Daloa et à Yamoussoukro.  

Des sources dignes de foi annoncent de prochaines manifestations dans les principales villes du pays comme Abengourou, Tiassalé, Dimbokro...... Affaire à suivre.

13:46 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.