topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/10/2015

Putsch manqué au Burkina Faso: Guillaume Soro dans le collimateur de la justice burkinabé

Soro et ses rebelles, Soro Guillaume dans le collimateur de la justice burkinabéOUAGADOUGOU : Le Col Sita Sangaré, Directeur de la Justice Militaire, a confirmé la perquisition menée au domicile de Guillaume Soro, par les éléments de la Police Judiciaire, lors d’une conférence presse animée à Ouagadougou, relative à l’évolution de l’affaire du putsch manqué du Général Gilbert Diendéré, comme le témoigne une vidéo publiée le 16 octobre 2015 par la VOA sur sa page Facebook. Pour voir la vidéo, cliquez ici

Le Directeur de la Justice Militaire, répondant aux questions des journalistes, a précisé que les officiers de la police Judiciaire agissant dans le cadre de la commission rogatoire donnée par le Juge d’instruction, sur la base d’éléments en leur possession, ont perquisitionné le « domicile privé » de Guillaume Soro, ex-Chef de la rébellion armée des Forces Nouvelles.

L’Officier burkinabé a tenu à ne pas faire trop de commentaires sur l’affaire dans la mesure où « le secret de l’instruction est un principe cardinal ».

Il faut noter que les chefs de guerre proOuattara de la rébellion des Forces Nouvelles qui ont attaqué et endeuillé la Côte d’Ivoire le 19 septembre 2002, ont reçu gite et couvert de Blaise Compaoré, alors Président du Faso. A l'aide de leur butin de guerre, Guillaume Soro et ses principaux chefs de guerre ont bâti, chacun, une résidence d’une insolente beauté à Ouagadougou. Depuis la chute du dictateur Blaise Compaoré, l’an dernier, il a été accueilli par Ouattara et ses criminels de guerre au pouvoir en Côte d’Ivoire. Les relations entre le régime Ouattara et les autorités burkinabé de la transition sont restées tendues avec pour point culminant le putsch manqué du Général Gilbert Diendéré.

Les enquêtes sur ce Coup d’Etat manqué des putschistes de l’ex-Régiment de la Sécurité Présidentielle (RSP) au Burkina Faso, le mois dernier, ont fini par mettre au grand jour, les accointances entre le Général putschiste et les « obligés » de Compaoré aux affaires en Côte d’Ivoire.

 

La Justice militaire a déjà inculpé, ce matin, le chef des putschistes, le Gl Gilbert Diendéré de "Crimes contre l’humanité". Tous les regards restent, donc, tournés vers le pays des hommes intègres attendant les conclusions desdites enquêtes. 

17:52 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.