topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

06/08/2015

Bien qu’inéligible, Ouattara s’entête et dépose son dossier de candidature à la CEI

ABIDJAN : C’est dans l’après-midi du 5 août 2015, au 3è jour de l’ouverture des dépôts de candidatures pour la Présidentielle d’octobre 2015, qu’Alassane Dramane Ouattara, accompagnés de ses partisans, a déposé son dossier de candidature auprès de la Commission Électorale Indépendante (CEI) à Abidjan II Plateaux.

Ouattara inéligible, Ouattara dépose sa candidature à la CEIAlassane Dramane Ouattara déposant son dossier de candidature à la Commission Électorale Indépendante, le 5 Août 2015, Abidjan, II Plateaux.

 

 

 

La candidature de Ouattara pour les élections présidentielles a toujours suscité l’épineuse question de son inéligibilité, chaque fois qu’il a affiché ses intentions de briguer le poste de Président de Côte d’Ivoire, et ce depuis 2000, eu égard à l’article 35 de la Constitution ivoirienne de 2000. Sans surprise, le dépôt de la candidature de Ouattara, hier à la CEI, a remis à jour son inéligibilité, aussi bien au sein des partis politiques, dans la presse écrite, sur les réseaux sociaux qu’au sein des populations ivoiriennes.

 

L’inéligibilité de Ouattara et sa candidature exceptionnelle de 2005

Par Arrêt N° E 0001-2000 du 6 Octobre 2000, la Chambre Constitutionnelle de la Cour Suprême avait déjà déclaré Ouattara inéligible aux présidentielles de 2000, aux regards de l’article 35 de la Constitution ivoirienne du 1er Août 2000. Deux années plus tard, précisément le 19 septembre 2002, Ouattara, ses soutiens et partisans créèrent une rébellion armée qui prit le contrôle de la moitié Nord et de l’Ouest ivoirien. A l’issue des accords politiques de Prétoria, le Président Laurent GBAGBO, s’appuyant sur l’article 48 de la constitution de 2000, a pris la Décision N°2005-01/PR du 25 mai 2005 portant autorisation à titre exceptionnel des candidats signataires des accords de Linas Marcoussis à l’élection présidentielle de 2005, pour faire de Ouattara et de Bédié, des candidats exceptionnels uniquement pour les élections de 2005 qui se tinrent finalement en Octobre 2010.

Pour voir l’Arrêt E 0001-2000 du 6 Octobre 2000, Cliquez sur le lien

 

En clair, Alassane Dramane Ouattara est inéligible aux regards de l’article 35 de la Constitution du 1er Août 2000. Il a été rendu exceptionnellement éligible par le Président GBAGBO, à l’issue d’accord politique de Prétoria, uniquement pour les élections présidentielles de 2005 qui se sont tenues en Octobre 2010. Ouattara ne peut donc normalement prétendre déposer une quelconque autre candidature à des élections Présidentielles en Côte d’Ivoire. Mais Ouattara s’est adonné, hier à la CEI, à une forfaiture comme il a en l’habitude.

 

La Suite du processus de validation des candidatures : CEI et Conseil Constitutionnel

La Commission électorale Indépendante reçoit les candidatures et les transmet au Conseil Constitutionnel.

 

Conformément à ses attributions, le Conseil Constitutionnel statue sur le contentieux de l’éligibilité des candidats à l’élection Présidentielle. Cette institution cherchera à savoir si les candidats dont les dossiers sont parvenus au Conseil constitutionnel remplissent les conditions prescrites par la Constitution et le code électoral pour faire valablement acte de candidature.

Dès le 25 août 2015 date de clôture de dépôt des candidatures à la Présidentielle de 2015, la CEI a obligation de transmettre les dossiers des candidats au Conseil Constitutionnel. Le Conseil Constitutionnel est tenu de publier sans délai la liste des candidats qui lui est parvenue. Il appartient alors aux partis politiques adverses ou à toute autre organisation ivoirienne de porter plainte contre un candidat qu’ils trouvent inéligible avec preuve à l’appui. Le conseil constitutionnel statuera sur les preuves d’inéligibilité apportées contre le candidat et décidera si oui ou non le candidat doit être retiré de la course.

Quand on sait les débats antérieurs sur l’inéligibilité de Ouattara, on peut affirmer sans se tromper que les jours prochains seront électriques, pour ce qui est de cette affaire de la candidature de Ouattara. Affaire à suivre donc !

 

 

09:20 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.