topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

26/05/2015

L’ONUCI débarque 110 pickups au Port d’Abidjan, d’autres véhicules et matériels de guerre attendus

Licorne au Port d'Abidjan, Pickup livré à l'ONUCIABIDJAN : L’atmosphère était électrique entre les FRCI en service au Port Autonome d’Abidjan (PAA) d’une part, et d’autre part la Force Licorne et l’ONUCI, jeudi 21 et vendredi 22 mai 2015. Le débarquement de plusieurs lots de matériels de guerre destinés à l’Opération des nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) serait à l’origine des échauffourées entre les FRCI et les forces internationales.

Selon nos Sources, le Vendredi 21 mai 2015, les FRCI en poste au Port Autonome d’Abidjan ont saisi, après scanner, 50 véhicules pickup destinées à l’ONUCI. Les Forces Françaises de la Licorne sont rapidement venues ordonner aux FRCI de libérer ce matériel. Ce qui fut fait.

Toujours selon nos sources, le lendemain vendredi 22 mai 2015, un autre lot de 60 pickups destinés à l’ONUCI débarque au PAA. Ça devient inquiétant. Après le Scanner, les FRCI procèdent encore à la saisie. Grande fut la colère des éléments de la Licorne qui sont venus exiger la libération immédiate du matériel de l’ONUCI.  La force Licorne a, cette fois-ci, porté à la connaissance des FRCI en poste au PAA que plus de 1.000 pickup et bien d’autres matériels de guerre destinés à l’ONUCI sont attendus dans les prochains jours et qu’il n’est plus question que les FRCI procèdent à une quelconque saisie d’équipements des forces internationales.

 

On peut aisément comprendre le timide appel de Ouattara, depuis sa visite à Odienné ce weekend, pour le départ de l’ONUCI de la Côte d’Ivoire, à quelques mois des élections présidentielles d’octobre 2015. Les ivoiriens savent que les forces internationales ont combattu au côté des forces proOuattara lors de la crise postélectorale de 2010, pour renverser le Président Gbagbo. A quoi doit-on s’attendre encore ?

19:52 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.