topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/03/2015

Sur BBC, Youssouf Bamba: "Je n’étais pas à la réunion de l’ONU où ces propos ont été tenus"

Youssouf Bamba limogé, Youssouf Bamba réagitEn le limogeant, Ouattara reprochait à Youssouf Bamba, son Ambassadeur auprès de l’ONU d’avoir eu « une prise de position publique contraire à sa hiérarchie à propos du Sahara occidental », le 13 octobre 2014, à la 4ème commission des Nations-Unis, à l’Assemblée générale, lors d’un débat sur la décolonisation.

Après son limogeage, le 13 mars 2015, Youssouf Bamba a décidé enfin de parler. Au micro de la BBC, le diplomate ivoirien affirme « qu’il n’était pas à la réunion où ces propos qui lui ont été attribués, ont été tenus ».

De toute évidence, les vraies raisons du limogeage de Youssouf Bamba sont ailleurs. Ci-après, l’interview de l’Ambassadeur démis Youssouf Bamba sur les antennes de la BBC :

 

M. YOUSSOUF BAMBA : « C’est vrai, j’ai été démis de mes fonctions. Oui ! Je dois faire des précisions, je n’ai jamais pris la parole contrairement à tout ce qui se dit. Donc tous les propos qui ont été avancés m’ont été attribués. Le 13 octobre 2014, à la 4ème commission des Nations-Unis, à l’Assemblée générale, il y a eu un débat sur la décolonisation. Je n’étais pas dans la salle. Celui qui représentait la Côte d’Ivoire, c’est un délégué qui est en charge des questions de la 4ème commission. C’est lui qui a parlé, ce n’était pas moi. Vous pouvez vérifier dans les retransmissions vidéo, et puis également dans les comptes rendus de presse. Vous ne verrez nul pas mon nom. Vous ne verrez pas mon image non plus. »

 

BBC : « Des discussions ont-elle été engagées avec votre hiérarchie avant votre limogeage ? ».

 

YOUSSOUF BAMBA : « Non pas du tout. C’est par voie de presse que j’ai appris cet incident. Ça me tombe sur la tête comme ça. Je suis surpris autant que beaucoup de personnes. (…) Moi je suis diplomate de carrière. Sur la même question, j’ai toujours exprimé la position de Côte d’Ivoire. Pour la Côte d’Ivoire, le Sarah Occidental fait partie du Royaume du Maroc. Ça quand même, c’est le b.a.-ba de la diplomatie. J’ai pris la parole en 2012, je l’ai dit. Ça aussi on peut le vérifier. Je respecte la décision du président de la République. Mais par contre, la vérité doit être rétablie, doit être dite quand on rend compte de cette situation. L’Ambassadeur Bamba Youssouf n’a jamais pris la parole à la 4ème Commission. Et ça, personne ne peut le dénier. Je mets quiconque au défi de le prouver que j’ai pris la parole. Si je n’ai pas pris la parole, comment je peux tenir ces propos ? Voilà la question ! »

 

L'élément audio de l'interview: 

 

On constate que Ouattara s’adonne à une série de limogeage des hautes personnalités à des postes stratégiques ces derniers temps, surtout que le débat sur son inéligibilité fait rage, même dans son entourage. Pour rappel, Ouattara a limogé le Prof Francis Wodié, Président du Conseil Constitutionnel, le 3 février dernier. Ensuite, le 3 mars 2015, Ouattara a limogé M. Meledje Francisco, Secrétaire Général du Conseil Constitutionnel. Sans oublié le limogeage de Tirbuce Koffi, DG de l’INSAAC, le 31 décembre 2014.

 

« Plus on tend vers les élections, Ouattara largue tous ceux de son entourage qui avouent son inéligibilité » , a affirmé un observateur de la scène politique ivoirienne.

08:40 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.