topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

09/03/2015

Un Ministre Burkinabé séquestré par des Jeunes proCompaoré au Consulat du BF en Côte d’Ivoire

ABIDJAN : Le Ministre Burkinabé de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité M. Auguste Denise Barry a été séquestré, ce 9 mars 2015, au Consulat Général du Burkina Faso en Côte d'Ivoire, par des jeunes du Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse Burkinabé en Côte d’Ivoire (CAMJBCI), a-t-on appris auprès des sources consulaires.

"Alors que le Ministre Auguste Barry était en plein discours lors d’une rencontre avec la diaspora burkinabé en Côte d’Ivoire, relative aux élections burkinabé à l’issue de la transition, des jeunes surexcités ont fait irruption dans le Consulat Général pour se ruer sur le Ministre Burkinabé de la Sécurité. Pendant que certains de ces jeunes cassaient les chaises et les bâches, d’autres forçaient le cordon de sécurité dressé par la police ivoirienne pour protéger le Ministre" a rapporté un organisateur de la cérémonie à DeboutCiv.

Auguste Barry séquestré au Consulat du BF en CIV, Diaspora burkinabé en CIVLe Colonel Auguste Barry, Ministre burkinabé de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité séquestré par des jeunes du Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse Burkinabé en Côte d’Ivoire (CAMJBCI). 9 mars 2015, Consulat Général du BF en Côte d'Ivoire.

 

 

 

 

"Le Ministre Barry doit son salut à la promptitude des policiers ivoiriens qui l’ont arraché des mains de ces jeunes burkinabé en colère. Nous avons reconnu plusieurs des agresseurs. Ce sont des jeunes partisans de l’ex-Président Compaoré", a ajouté un autre témoin de l’agression du Ministre.

Aux dernières nouvelles, le Colonel Auguste Denise Barry, Ministre Burkinabé l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité,  a été exfiltré du consulat par les policiers ivoiriens pour être placé dans un lieu sûr. Mais, on relève d’importants dégâts matériels causés par les agresseurs d’une rare violence. Plus de 100 chaises cassées et 4 bâches endommagées.

Si les liens entre l’ex-Président Blaise Compaoré et les jeunes du CAMJBCI sont avérés, on peut donc dire sans se tromper que la crise burkinabé est sur le point de s’exporter en Côte d’Ivoire, si ce n’est déjà le cas. Surtout quand on sait que le Colonel Auguste Denise Barry est le très renommé et très écouté ministre de la sécurité dans le gouvernement de transition dirigé par le Premier Ministre le Lieutenant-Colonel Issac Zida, lequel gouvernement n’a cessé de réclamer aux autorités ivoiriennes, le rapatriement de l’ex-Président Blaise Compaoré afin qu’il soit jugé par les tribunaux burkinabé pour les crimes commis lors de ses 27 années de pouvoir sans partage à la tête du Burkina Faso. 

18:06 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

kil viennent au burkina ses cochons.

Écrit par : lp bazongo | 09/03/2015

le bonheur d un ane est toujours la charrette.on ne reste pas loin de son pays pour pour agir ainsi.ils ont oubliè hier ;ils oublient qu ils dorment sur une natte qui ne les appartient pas...

Écrit par : palm l fernardin | 09/03/2015

ces chiens la doivent être fusillés sans répit ... c'est kw c merdier la on est ou la ...?

Écrit par : traiti | 10/03/2015

ls ne méritent pas la nationalité burkina

Écrit par : barkbiiga | 12/03/2015

ls ne méritent pas la nationalité burkina

Écrit par : barkbiiga | 12/03/2015

Les commentaires sont fermés.