topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

13/02/2015

ANGENOR YOUAN BI, PR par intérim du COJEP, "condamné AUX DÉPENS à 38 mois 26jours"

Angenor Youan Bi, Détenu politique, COJEP, MACA, Angenor Youan Bi CondamnéABIDJAN : Joint au téléphone par DeboutCiv, ce vendredi 13 février 2015 à 12h, ANGENOR YOUAN BI, Président par Intérim du Congrès Panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP) a confirmé la peine bien plus fantaisiste que juridique à laquelle il vient d’être condamné par la justice aux ordres de l’exécutif.

«Oui, j’ai été condamné aux dépens à 38 mois 26 jours », a relaté au téléphone à DeboutCiv, l’Adjoint de Charles Blé Goudé, cet après-midi, sur un ton très serein. Quand on lui demande ce qu’on peut bien comprendre dans cette condamnation aux dépens, YOUAN BI clarifie : « Mon conseil m’a expliqué que je ne retournerai pas en prison, c’est cela la particularité de cette  condamnation aux dépens. La durée de tout mon séjour en prison lors de la détention préventive sera retranchée à cette peine et le temps restant, je vivrai sous le statut d’un détenu en liberté provisoire, jusqu’à l’épuisement total de la peine », a précisé Angenor Youan Bi, le détenu politique remis en liberté provisoire, le 31 mai 2014.

Pour rappel, Angenor Youan Bi a été arrêté en novembre 2011 à son service à Aboisso. Il a été placé sous mandat dépôt le 18/11/2011 puis jeté à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) pour une alléguée « atteinte à la sûreté de l’Etat » par le 10ème Cabinet dirigé par le Juge N’DRI KRA. Le Collaborateur de Blé Goudé a fait plusieurs comparutions, souvent très brèves, devant les juges lors de sa détention préventive, qui ont conduit à la requalification de ses charges en « tentative d’atteinte à la sureté de l’Etat ». Le 31 mai 2014, à la faveur d’un chantage politique exercé par le régime Ouattara sur la famille politique d’Angenor Youan Bi, le vice-Président du COJEP est mis en liberté provisoire avec 50 autres de ses codétenus.

 

Angenor Youan Bi, Détenu politique, liberté provisoire, MACAAngenor Youan Bi(chemise bleu-rouge), libéré provisoirement le 31 mai 2014 après 32mois, accueilli par Alain Doh Bi de DeboutCiv et plusieurs militants du COJEP, dans le périmètre de la MACA.

 

 

 

Si nos calculs sont bons, Youan Bi Angenor a donc passé 32 mois et 15 jours en détention dite préventive à la MACA, sans compter les jours passés dans les geôles de la tristement célèbre DST version Ouattara. Selon l’explication de la « condamnation aux dépens de 38 mois 26 jours », le président par intérim du COJEP va encore vivre sous le statut de détenu en liberté provisoire pendant 6 mois 10 jours.

Depuis quatre ans que dure sa forfaiture sanglante, Ouattara s’est abonné à la pratique pernicieuse de la justice des vainqueurs. Il manœuvre pour pourrir la vie à tous les opposants en les trainant devant les tribunaux, pis en en les jetant dans les goulags du pays.

Le procès de 83 leaders du parti du Président GBAGBO est en cours, actuellement. La presse nationale et internationale n’a sans cesse manqué de dénoncer le caractère fantaisiste des charges et les incongruités des déclarations des prétendus témoins. Pendant ce temps, les combattants proOuattara qui se sont rendus coupables de graves violations des droits humains, sont en liberté et jouissent même de gratifications financières du régime. Pauvre Côte d’Ivoire !

16:10 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.