topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10/02/2015

Mouvements de colère des gardes pénitentiaires: Vives tensions dans plusieurs prisons ivoiriennes

Colère des gardes pénitentiaires, MACA, Détenus politiquesCOTE D’IVOIRE : Les prisons civiles de MAN, d’ABOISSO et la tristement célèbre Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), ainsi que plusieurs autres prisons ivoiriennes continuent d’être le théâtre de vives tensions relatives aux mouvements de colère des Gardes pénitentiaires liés à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

En effet, les gardes pénitentiaires ivoiriens ont déclenché des mouvements de colère contre le gouvernement ivoirien dans les prisons ivoiriennes, leurs lieux de travail, pour contraindre le régime Ouattara à prendre en compte leurs revendications, ont rapporté des sources introduites. Les revendications d’amélioration de conditions de vie et de travail  des gardes pénitentiaires posées au gouvernement Ouattara traînent à être satisfaites. Ils ont, donc, décidé de passer à l’acte depuis le weekend dernier en boycottant leur travail de gestion des prisons et de sécurisation des prisonniers, entraînant de vives tensions dans plusieurs prisons ivoiriennes. Des sources introduites ont confié à DeboutCiv une série événements malencontreux dans les prisons, dus à ce mouvement de colère des gardes pénitentiaires :

La MACA encerclée par les FRCI, le CCDO et la FRAP

Le dimanche 8 janvier 2015, des sources introduites ont confié à DeboutCiv, le déploiement d’une force composite autour de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA). Il s’agit des éléments du Centre de Coordination des Décisions d’Opérations (CCDO), des FRCI et de l’unité spéciale de la Police nommée FRAP. Ce déploiement inhabituel autour de la MACA a permis aux témoins de savoir que quelque chose de grave était en cours à la MACA. Nos sources nous rapportaient que déjà le dimanche matin, des mitrailleuses et bien d’autres armes lourdes ont été positionnées sur les corridors de la MACA qui a en son sein plus de 400 détenus politiques proGBAGBO. Toujours selon les mêmes sources, l’administration pénitentiaire est fermée. Pis, les gardes pénitentiaires ont quitté leurs postes de surveillance à la MACA, en exécution de leur mot d’ordre de mouvement de colère. Et le tristement célèbre Yacou le Chinois et ses hommes règnent en maître dans les différents bâtiments de la MACA, et ce jusqu’à présent. On a donc de quoi à s’inquiéter pour les prisonniers et précisément pour les détenus politiques.

 

ABOISSO : Plusieurs évadés dans la Prison civile

Selon nos sources, ce weekend n’a pas été de tout repos pour les populations d’Aboisso, ville située à 131km à l’Est d’Abidjan. En guise de protestations contre la non-prise en compte de leurs revendications, les gardes pénitentiaires ont abandonné leurs postes de surveillance de la prison civile d’Aboisso et plusieurs détenus auraient profité de cette situation pour s’évader dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 février 2015 aux environs de 1h du matin. Les FRCI ont donc décidé de boucler la prison et tout le périmètre environnant, non sans les dérives habituelles des tristement célèbres forces proOuattara sur les populations de la ville.

 

MAN : Les FRCI bouclent le périmètre de la prison civile et prennent position dans la ville

La ville de MAN située à 570km à l’Ouest d’Abidjan, connait depuis le dimanche 8 février 2015, une atmosphère tendue, du fait des mouvements de colère des gardes pénitentiaires. Selon nos sources, aux environs de 16h le dimanche 8 février 2015, l’on constate un déploiement des FRCI sur tous les carrefours stratégiques de la ville avec une présence massive dans le périmètre de la prison civile de MAN. Quelques minutes après, l’on a su que quelque chose se tramait à la Prison. Vers  17h, les FRCI avaient pris position partout dans la ville et autour de la prison, attendant le moindre mouvement des gardes pénitentiaires. Cette atmosphère a accru l’inquiétude des populations.

Man, mouvements de colère des gardes pénitentiares, Frci bouble le périmètre de la Prison de MANLes FRCI bouclent le périmètre de la prison de MAN et prennent position dans tous les carrefours stratégiques de la ville, 8 février 2015, 16h

 

 

 

Au moment où nous mettons en ligne cet article, les gardes pénitentiaires, selon nos sources, n’ont pas encore lâché prise. « Ils veulent aller jusqu’au bout pour contraindre le régime Ouattara à donner une suite favorable à leurs revendications d’amélioration de condition de vie et de travail », ont rapporté nos sources.

 

MACA, Colère des gardes pénitentiaires, Détenus politiquesMouvements de colère des gardes pénitentiaires: Lundi 9 février 2015, les gardes pénitentiaires ont abandonné leur poste de gestion des détenus. Les prisonniers de la MACA sont livrés à eux-mêmes. L'administration pénitentiaire est fermée.  

11:51 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.