topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

26/12/2014

Procès des ProGBAGBO: Mme Simone GBAGBO ravive le tribunal d’Abidjan avec son éternel sourire

Simone GBAGBO, Détenue politique, Procès des 83 proGBAGBOABIDJAN : Le procès politique des 83 leaders du Front Populaire Ivoirien, visant à réduire à néant le parti de GBAGBO, a été ouvert ce vendredi 26 décembre 2014 au tribunal d’Abidjan-Plateau. La sombre et lourde atmosphère du palais de justice d’Abidjan-Plateau, caractéristique de ce triste procès aux tentacules politiques, a été ravivée aux environs de 10h, avec l’entrée de Mme Simone GBAGBO dans la grande salle d’audience.  

Des ovations pour la célèbre détenue politique Mme Simone Ehivet GBAGBO fusaient de par toute la salle. Tout en saluant les personnes venues assister à cette audience, Simone GBAGBO leur serrait la main en arborant son éternel sourire qui la caractérise. L’Epouse du Président GBAGBO a traversé la salle d’audience pour, ensuite, s’asseoir au premier rang du box des accusés à côté du Premier Ministre Gilbert Aké N’Gbo, du Président Pascal Affi N’Guessan et du doyen Aboudramane Sangaré, tous poursuivis par le régime Ouattara pour « atteinte alléguée à la sûreté de l’Etat ». (Voir la vidéo de Nianzou Dunand en cliquant ici). Le régime Ouattara a beau vouloir diaboliser Mme Simone GBAGBO, cette Dame a gardé son sourire et la tendresse qui lui sont propres. 

Nul n’ignore le caractère purement politique de ce procès qui s’ouvre ce matin. Tous les observateurs de la crise postélectorale ivoirienne de 2010 savent que le Président GBAGBO réclamait le « recomptage des voix » comme solution de sorte de crise, là où Ouattara, Soro et leur soutien Nicolas Sarkozy avaient un plan commun qu’ils ont appelé « l’option militaire ».

 

Trois ans après que « l’option militaire » de Sarkozy et ses poulains Ouattara et Soro ait engendré plus de 3000morts, on constate avec regret que les bourreaux et leurs soutiens internationaux traînent leurs victimes dans une parodie de justice que des observateurs ont bien fait de qualifier de « Justice des vainqueurs ». 

16:07 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.