topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

18/12/2014

Vidéo: Mouvement de colère des militaires du Nouveau Camp d’Akouédo, ce jeudi 18décembre2014

Nouveau Camp d'Akouédo, Colère des militaires du nouveau Camp d'AkouédoLes usagers de la voie Bingerville-Abidjan et les riverains du Nouveau Camp militaire d’Akouédo ont vécu un calvaire, ce jeudi 18 décembre 2014 pendant deux (02) longues heures d’horloge, dû à un nouveau mouvement de colère des militaires qui réclamaient l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. .

Ce qui s’est réellement passé

En effet, dès 6h00 du matin, les militaires du Nouveau Camp d’Akouédo, qui habituellement réglaient la circulation à l’entrée de leur caserne sur le boulevard ABIDJAN-BINGERVILLE, ont soudain dressé une barricade avec des armes au point. Lourdement armés, les militaires du Nouveau Camp ordonnaient à tous les automobilistes et piétons venant de Bingerville de faire demi-tour. Tout comme ceux qui venaient de la Riviera ils leur demandaient de se retourner. Ce blocus a créé une panique générale dans les ruelles du quartier Cocody-Faya. Puisse que tous les automobilistes et autres usagers étaient contraints de passer sur l’ancienne voie de Bingerville à l’intérieur du quartier Cocody-Faya pour passer devant l’Ancienne Caserne d’Akouédo en vue de regagner l’autoroute au carrefour de Riviera-après Barrage.

A 6h30mn, l’atmosphère s’est surchauffée d’un cran. On annonce la descente imminente des éléments du Centre de Commandement des Opérations (CCDO) sur les militaires en colère au nouveau Camp. Personne ne voulait être pris au piège dans un éventuel affrontement. Ainsi donc la déviation créée pour contourner le Nouveau camp d’Akouédo en dérivant par le carrefour Nouveau-Goudron jusqu’au Carrefour Riviera Après-Barrage, passant par l’ancien camp d’Akouédo, était elle aussi bouchée par la débandade des automobilistes apeurés.

Il y a eu des échauffourées entre les militaires manifestants et les éléments du CCDO aux environs de 6h45mn  et c’est vers 7h que les négociations entre les deux parties ont pu aboutir à la levée des barricades.

 

Jusqu’à 7h20mn au moment où nous passions sur les lieux, c’étaient les éléments du CCDO lourdement armés qui réglaient la circulation devant la caserne avec plusieurs véhicules 4x4 de type Acmat (Voir la Vidéo en cliquant ici). Un  calme précaire règne sur Cocody Faya, qui abrite le nouveau Camp d’Akouédo.

 

 

 

13:30 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.