topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

30/10/2014

Burkina Faso: Après 27ans de règne, Blaise Compaoré renversé, une transition militaro-civile en place

Blaise compaoré renversé, Burkina FasoOUAGADOUGOU : L’ex-Président Blaise Compaoré s’est entêté à vouloir modifier l’article 37 de la Constitution du Burkina Faso en vue de briguer un nouveau mandat, après 27 années de règne sans partage. Le peuple Burkinabé s’est levé comme un seul homme, depuis le 28 octobre 2014. Après 48 de manifestations populaire, Blaise Compaoré, Assassin de Thomas Sankara, est tombé.

 

Le Récit de la chute du dictateur Blaise Compaoré

La grande mobilisation populaire du 28 octobre 2014, violemment réprimée par la police, n’a pas suffi pour arrêter le dictateur Blaise Compaoré dans sa folie dictatoriale. Les USA avaient exprimé, le 29 octobre 2014 à travers le Département d’Etat, leur « préoccupation pour ce qui concerne l’esprit et l’intention du projet de loi, qui vise à amender la Constitution, afin de permettre au chef d'État actuel de briguer un nouveau mandat de cinq ans ». L’Union Européenne a également exprimé son inquiétude face à la volonté de l’ex-Chef d’Etat Blaise Compaoré à vouloir s’éterniser au pouvoir.

En dépit de tous ces appels internationaux, Blaise Compaoré a maintenu le vote de projet de modification de la Constitution, ce 30 Octobre 2014. Les manifestants anti-Compaoré ont alors pris d’assaut l’Assemblée Nationale, qu’ils ont saccagée et incendiée. La situation s’est dégénérée. Vers 10h, des témoins ont entendu des détonations d’Obus et des tirs de 12’7 dans le périmètre du Palais de Kosyam.

 

Vers 10h30mn GMT, un jeune manifestant est abattu à bout portant par les hommes de Blaise Compaoré au quartier 1200 Logements. On note également des tirs sur les manifestants dans le périmètre de la résidence de François Compaoré, frère de l’ex-Président Blaise Compaoré. Constatant la chute de son frère, François Compaoré a tenté de quitter le pays. Mais, il a été mis aux arrêts à l’aéroport par les nouveaux hommes forts du pays. Des hauts gradés de la Gendarmerie et de l’Armée Burkinabé ont décidé de se rallier au peuple. Une concertation spontanée entre les leaders de la manifestation et les hauts gradés de l’armée a permis de convenir d’une transition militaro-civile. Un Officier Général aurait été désigné pour diriger le Burkina Faso après la chute du dictateur Blaise Compaoré. Les nouvelles autorités qui contrôlent la Radio et la Télévision Nationale, feront une importante déclaration dans l’après-midi du 30 Octobre 2014. En attendant cette importante déclaration, les nouvelles autorités du Burkina Faso ont décidé de fermer l’Aéroport International de Ouagadougou en vue de mettre hors d'état de nuire tous les caïds de l'ancien régime. 

14:35 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Fantastique , le pion de la FranceAfrique en Afrique de l'Ouest est tombé , a prendre pour monnaie courante par les Eyadema et le Wahi Boni .

Écrit par : Grah J . B . | 30/10/2014

Fantastique , le pion de la FranceAfrique en Afrique de l'Ouest est tombé , a prendre pour monnaie courante par les Eyadema et le Wahi Boni .

Écrit par : Grah J . B . | 30/10/2014

Sa n'arrive par Qu'au autres

Écrit par : loulou gnapie | 31/10/2014

Les commentaires sont fermés.