topblog Ivoire blogs

14/10/2014

Ouattara libère Samba David et ses collaborateurs en catimini, après les avoir arrêtés et battus

Samba David emprisonné et libéré, Coalition des Idignés de Côte d'Ivoire, Ouattara dictateurSamba David, Coordonnateur de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire et 3 de ses collaborateurs avaient été arrêtés et brutalisés lors d’une marche pacifique qu’ils ont organisée à Yopougon Ficgayo, le lundi 13 octobre 2014. La Police déployée par le régime Ouattara a sauvagement réprimé cette marche, qui selon les organisateurs, visait à demander une « justice équitable pour tous ».

Alors que Samba David, entouré de ses collaborateurs, s’adressait à la presse, il a été saisi par les policiers appuyés par des FRCI. Samba David et les militants de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire ont été sévèrement battus et traînés manu militari au Commissariat du 16è Arrondissement, avant d’être déféré à la Préfecture de Police. Les voies ont commencé à se lever contre la barbarie du régime Ouattara en début d’après-midi lorsque les images de la séquestration et de l’emprisonnement de Samba David et ses Collaborateurs ont envahi les réseaux sociaux.

Honteusement et sous des pressions venant de toute part, Ouattara a ordonné la libération de tous militants des « Indignés de Côte d’Ivoire » aux environs de 21h30, le même soir du 13 octobre 2014.

 

Il faut noter que plus de 740 partisans du Président Gbagbo croupissent en prison relativement aux événements de la crise postélectorale, tandis que combattants proOuattara reconnus coupables par les organisations de droit de l’Homme de graves violations de droits humains jouissent d’une parfaite impunité. De quoi à révolter les personnes éprises de justice. Ouattara a verrouillé l’appareil judiciaire, depuis sa prise du pouvoir. La Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire a osé exiger une justice équitable pour tous, ce qui a valu la colère du régime Ouattara au point de déployer des dizaines de cargos de police et de FRCI pour réprimer la marche pacifique du 13 octobre 2014 à Yopougon. De toute évidence, Ouattara affiche chaque jour une volonté manifeste de tuer les libertés d’expression du peuple de Côte d’Ivoire. Le prétendu « Démocrate Ouattara» était en réalité un cruel dictateur qui se dévoile de jour en jour.

10:16 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

De tout ceci je voudrais denoncer la naiveté des ivoiriens qui pensent que cet usurpateur opportuniste Burkinabé installé a la tete de notre pays deviendrait un jour democrate. Quelle naiveté des lors qu'on sait tous que ce Monsieur ait accepté de prendre le pouvoir en ci nonobstant sa defaite apres les elections de 2010. Il s'agit donc d'un voleur qui preserve son butin et est meme pret a utiliser tous les moyens pour y parvenir. Meme les moyens les plus cruels. Pas surprenant car l'acte posé en 2011 pour occuper ce poste denote le caractere anti democrate d'un tel individu qui n'est tout simplement qu'un criminel en liberté parce que protegé par une communauté occidentale aveuglée par des interets au mepris des droits elementaires de l'homme. La question est de savoir face a cette situation de fait que doit-on faire pour recouvrer notre liberté dans ce pays. En repondant a cette interrogation nous trouverons la clef de la liberté et de la paix dans notre pays. Meditons.

Écrit par : Yao koumou | 14/10/2014

Les commentaires sont fermés.