topblog Ivoire blogs

08/10/2014

L’Epouse d’AFFI expulsée de sa maison par les policiers envoyés par la BACI. Les vraies raisons

Angeline Kili expulsée de sa maison, Banque Atlantique, PANO BOUTIQUEABIDJAN === Angeline Kili, l’Epouse d’Affi N’Guessan Pascal, s’est portée caution solidaire de la PME "PANO BOUTIQUE" auprès de la Banque Atlantique de Côte d’Ivoire(BACI). Malheureusement, cette PME n’a pas tenu ses engagements vis-à-vis de la Banque.

Informée des difficultés de PANO BOUTIQUE à tenir ses engagements, Mme Angeline KILI en tant que « caution solidaire » accompagnée par son conseil a conclu un accord avec la BACI pour le règlement de cette affaire à l’amiable. Contre toute attente, ce mercredi 08 octobre 2014 à 10h, l’Huissier mandaté par la BACI et flanqué de plusieurs policiers se pointent au domicile de Angeline KILI et l’expulsèrent de sa maison.

Non seulement la Banque fait fi de l’accord de règlement à l’amiable de l’affaire, mais encore l’Huissier et les policiers mandatés par la BACI expulsent avec un zèle amer l’Epouse du Président du Front Populaire Ivoirien, principal parti d’opposition. De de toute évidence, il y a des mains obscures qui enveniment cette affaire banale presque résolue dans le seul but d’humilier un adversaire politique.

 

Dès demain, la presse poubelle du régime Ouattara prendra le relais, comme elle sait le faire, en pondant des versions inventées de toute pièce, pour jeter le Président Affi N’Guessan et son Epouse dans l’opprobre. La Banque Atlantique qui se prête à un tel jeu d’humiliation politique doit savoir que cette expulsion de l’Epouse d’Affi N’Guessan, caution solidaire de PANO BOUTIQUE en dépit de l’accord de règlement à l’amiable, fera fuir ses clients. Car qui acceptera désormais de se porter caution solitaire d’un client d’une banque qui humilie, malgré l’existence d’un accord de règlement à l’amiable ? 

15:24 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Désolé grd'frere mais Affi n'est plus leur adversaire politique mais leur collabo à distance.
Cette doit rester purement juridique et non la politiser. Eux meme savent bien la position du pouvoir vis_à_vis d'eux et ils prennent des engagement qui peuvent ternir leurs images. Depuis font_ils confiance aux structures dans ce regime.
Mon regrêt c'est la pauvre dame et non Affi lui-même.

Écrit par : Rabe Serge | 08/10/2014

@Serge Rabe, Hier les gens ont accusé Blé Goudé d'avoir trahi la lutte, il est à la CPI, on entend plus ses accusateurs. Aujourd'hui vous accusez Affi d'avoir trahi la lutte, même quand Ouattara et son régime persécutent sa famille vous trouvez qu'il est "collabo". Continuez d'accuser tous les leaders de "traîtrise", Ouattara et ses soutiens se feront le plaisir de les éliminer tous. Pffff!
Vers la fin, la lutte n'aura plus de leader. Ressaisis-toi, cher ami. L'adversaire unique, c'est Ouattara

Écrit par : Alain Doh Bi | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.