topblog Ivoire blogs

24/09/2014

Les femmes et les militants du PDCI s’insurgent contre Bédié dans son soutien à Ouattara

Révolte des Femmes du PDCI contre Bédié, PDCI divisé, Candidature unique de Ouattara contestéeABIDJAN : L’appel de Bédié à soutenir la candidature unique de Ouattara depuis Daoukro, son département natal a déchiré le PDCI jusqu’à la moelle épinière. Hier, 23 septembre 2014, les Femmes du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) ont animé une conférence de presse à la Maison du Parti à Cocody. Les Femmes du PDCI ont exprimé une vive protestation contre ce qu’elles appellent "la vente du PDCI" qui s’apparente à une "haute trahison de la lutte et de l’œuvre du Père Fondateur Félix Houphouët Boigny".

Comme on peut le constater, les révoltes consécutives à l’appel de Daoukro, dont celle des femmes du PDCI viennent quotidiennement se déverser comme du sable dans "le plat de lentille de la vente du PDCI par Bédié".

Militants PDCI révoltés contre Bédié, Candidature Unique de Ouattara, PDCI diviséAprès la conférence de presse des Femmes du PDCI hier, des militants du parti d’Houpouët Boigny se sont spontanément mobilisés devant la Maison du Parti pour protester contre Bédié. Le régime Ouattara a fait déployer des policiers armés pour tabasser les militants révoltés. Des témoins rapportent plus des 30 blessés. (Voir photo de traque des militants).

Il faut noter, par ailleurs, que "la coalition, la diaspora et les ivoiriens de l'extérieur" avaient prononcé la destitution de Bédié dans une déclaration du 17 septembre 2014, suite à son soutien à la candidature de Ouattara. (Voir la déclaration en cliquant ici)

 

Déjà contesté par l’opposition ivoirienne, la candidature de Ouattara ne fait l’unanimité ni au RHDP, coalition de sa forfaiture sanglante, ni au PDCI, socle de son imposture à la tête de la Côte d’Ivoire. Les soutiens de Ouattara devront en tirer toutes les conséquences. Si Ouattara s’entête à vouloir se maintenir encore à la tête de la Côte d’Ivoire pour un autre mandat, ce sera le chaos total, bien plus grave que ce que Ouattara et ses parrains ont déjà fait subir à la Côte d’Ivoire ces dernières années. 

08:32 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.