topblog Ivoire blogs

24/04/2014

Korhogo: Les populations refusent de se faire recenser. Le Préfet décide de les emprisonner pour incivisme

RGPH2014, Boycott recensement, Korhogo, Préfet Daouda Ouattara KORHOGO : Il est 10h, ce jeudi 17 avril 2014, la Préfecture de Korhogo grouille de monde. Tous les chefs de services de l’administration publique, convoqués par le Préfet, affichent présents. L’heure est grave. M. Daouda Ouattara, Préfet de Korhogo tient à faire passer un message fort à tous ses administrés.

Une fois installé dans la salle de réunion, le Gouverneur de la région du Poro n’est pas passé par mille chemins pour étaler la gravité de la situation et la décision préfectorale s’y afférant, en ces termes : « Il me revient de façon récurrente que les populations de ma circonscription refusent de se faire recenser. Je n’admettrai pas un tel incivisme de leur part », a martelé le Préfet de Korhogo devant les chefs de services.

 Par la suite, M. Daouda Ouattara a livré la teneur de la décision préfectorale en réponse à ses administrés qui boycottent le recensement : « J’ai donné des instructions fermes aux agents recenseurs afin qu’ils relèvent les coordonnées géographiques de ceux et celles qui refusent de se faire recenser. Je les ferai condamner pour incivisme » a ajouté le très zélé préfet de Korhogo.

Une chose est évidente, il n’existe aucune loi en Côte d’Ivoire autorisant un Préfet ou toute autre administrateur à emprisonner un citoyen qui refuse de se faire recenser. Mais à Korhogo, le Préfet Daouda Ouattara a décidé d’emprisonner ses administrés qui boycottent le recensement général de la population et l’habitat.  Les chefs de services ont reçu les instructions du Préfet pour que chacun en ce qui le concerne puisse porter cette information aux populations de Korhogo.

 

Pour rappel, l’opération de recensement  lancé en Mars 2014 a été largement boycottée par les populations ivoiriennes partout en Côte d’Ivoire suite au mot d’ordre de Boycott lancé par le Front Populaire Ivoirien (FPI), Parti du Président Laurent Gbagbo. Le FPI réclame la libération des détenus politiques et des biens confisqués par les FRCI et dozos avant tout recensement. 

18:01 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.