topblog Ivoire blogs

04/04/2014

Dégel de 43comptes.AFFI sur BBC:"C'est largement insuffisant.Des pas timides dans la misère et dans l’illégalité "

AFFI N'GUESSAN sur BBC, Dégel des comptesSur les antennes de la Radio BBC, le Président Pascal AFFI N’Guessan, Président du Front Populaire Ivoirien, a réagi, ce vendredi 4avril 2014, au lendemain de la publication d’un communiqué à la Télévision Nationale RTI. Lequel communiqué annonçait une décision du Procureur de la République stipulant le "Dégel de 43 comptes appartenant à des personnalités pro-Gbagbo, bloqués lors de la crise postélectorale en 2011".

Le Président du Front Populaire Ivoirien a été catégorique : "C’est largement insuffisant par rapport à 211 comptes qui sont bloqués sans raison depuis trois (03) ans et qui mettent les propriétaires, des honnêtes citoyens, des chefs de famille, dans une situation de précarité extrême. Si ces personnalités ont des comptes à rendre à la justice, en trois ans, je pense que le gouvernement avait largement le temps de faire la démonstration, de faire en sorte que des  décisions de justice soient prises", a déclaré Pascal AFFI N’Guessan sur la BBC.

 

Pour l’ex-Premier Ministre du Premier Gouvernement du Président Gbagbo, cette décision du régime Ouattara est à mettre au compte "des pas timides dans la misère et dans l’illégalité".

 

A la question de savoir si cette décision du gouvernement n’est pas un geste fort dans le sens de la décrispation et de la reprise du dialogue politique interrompu depuis un certain temps, Pascal AFFI N’Guessan s’est voulu très clair : "Ce n’est pas normal et on ne peut pas considérer le fait qu’on libère 43 comptes est un geste fort, un geste de bonne volonté. Ce qui est un geste de bonne volonté, c’est que le gouvernement revienne sur le terrain de  l’Etat de droit....", a-t-il répondu.

16:35 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

De qui s'agit il,un peu dans le genre ADO a déclaré ses biens...

Écrit par : Pissan Mogo | 04/04/2014

Les commentaires sont fermés.