topblog Ivoire blogs

09/03/2014

Des images des détenus politiques Charles Blé Goudé et Jean Yves Dibopieu publiées sur Internet

ABIDJAN : Ce dimanche 9 mars 2014, des images non-datées de Charles Blé Goudé, Président du COJEP et de Jean Yves Dibopieu ont été publiées sur Internet par des sources anonymes.

Si la porte blindée en fer et les murs crasseux de Direction de la Surveillance du Territoire (DST) sont identifiés par des ex-détenus de ce centre de torture du régime Ouattara, nul n’a cependant pas pu donner une date précise à ces photos des deux (2) détenus politiques proGbagbo. Blé et Dibopieu sont méconnaissables, barbus et les visages tuméfiés, accroissant le sentiment de révolte et de colère de leurs parents, amis et connaissances.

Selon certains internautes, en fuitant les photos des détenus politiques Charles Blé Goudé et Jean yves Dibopieu, le Régime Ouattara veut faire croire à l'opinion nationale et internationale que ces détenus sont en bonne santé, compte tenu des inquiétudes sur l'état de santé de Blé et Dibopieu. D'ailleurs, ils ont Choisi de balancer des photos avec des bananes à côté de détenus avec des culottes très propres et blanches. Alors qu'en vérité, les détenus de la DST ne mangent qu'un seul repas par jour, servi entre 15h et 16h, Pis, ils ne se lavent qu'une seule fois par jour.

Si l’objectif du régime Ouattara, en fuitant ces images, est de taire les rumeurs sur l’état de santé de Blé Goudé et Jean Yves Dibopieu, il s’en prend très mal. Puisse que les images ne sont pas datées. Pis, nul ne sait la situation exacte actuelle de Blé Goudé, supposé être en «résidence surveillée», selon Hamed Bakayoko, Ministre de la sécurité de Ouattara

Pour mémoire, Charles Blé Goudé et Jean Yves Dibopieu totalisent plus de 20mois de détention sans jugement. La CPI maintient sa requête de transfèrement du détenu politique Charles Blé Goudé dont la date butoir est dépassée depuis le 13 janvier 2014. Le régime Ouattara a déjà opposé une fin de non-recevoir à la CPI. Et ce ping-pong juridico-politique entre le régime Ouattara et la CPI continue, faisant dire à certains observateurs qu’il y a une complicité triviale entre le régime dictatorial de Ouattara et la juridiction internationale.

Ouattara refuse de libérer Charles Blé Goudé et les détenus politiques de la crise postélectorale. Il refuse également de les juger. Pis, il refuse de transférer Blé Goudé à la CPI. Que veulent Ouattara et son régime sanguinaire?

DST, Charle Blé Goudé

 

 

Charles Blé Goudé dans une cellule de la DST, Cellule reconnue par des ex-détenus grâce aux écritures sur la porte blindée en fer.

 

 

 

 

Détenu politique, Jean Yves Dibopieu

 

Le détenu politique Jean Yves Dibopieu, dans une cellule de la DST, Cellule reconnue par des ex-détenus grâce aux écritures sur le mur crasseux de la DST.

 

 

18:11 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Ce regime va laisser ce pouvoir contre eux meme leur gre pour faire semblant de fuire. Le peuple doit jouer bcp ds leur depart force

Écrit par : Degny gbagbadei | 09/03/2014

ils auront des comptes a rendre aux peuples Ivoirien , les sois disant ministre de l'intérieur et président de l'Assemblée Nationale .

Écrit par : Grah J . B . | 09/03/2014

Les commentaires sont fermés.