topblog Ivoire blogs

14/01/2014

CPI, affaire "Livrer Blé Goudé avant 13 janvier 2014": la farce du duo CPI-Ouattara continue

Blé Goudé, Détenu politique, CPI, Ouattara tortureABIDJAN – La Chambre préliminaire I de la Cour Pénale Internationale (CPI) avait rendue une décision le 2 décembre 2013 ordonnant au greffier de la CPI de réitérer au régime Ouattara "de présenter, au plus tard le lundi 13 janvier 2014, leurs observations sur le statut de la mise en œuvre de la demande d’arrestation et de remise de Charles Blé Goudé ainsi que de lui rappeler son obligation d’exécuter cette demande".

Seulement voilà, nous sommes ce matin au 14janvier 2014, et selon nos informations, Charles Blé Goudé est encore incarcéré dans les goulags du régime cruel de Ouattara. De véritables chambres de tortures inhumaines que Ouattara et les siens qualifient narquoisement de "résidence protégée".

Après 12mois de détention, Ouattara ne juge pas Blé Goudé, il ne le libère pas non plus. Pis, il refuse de le livrer à la CPI. Ce n’est un secret pour personne, la justice ivoirienne est aux ordres du pouvoir Ouattara. Les partisans du président Gbagbo, civils et militaires, sont enlevés et jetés en prison sous des accusations bidonnées fabriquées d’avance. Les criminels de guerre proches du régime Ouattara se pavanent en toute liberté, là où d’innocents ivoiriens sont enlevés et emprisonnés régulièrement. On compte à ce jour, plus de 776 détenus politiques dans les goulags officiels et officieux du régime Ouattara.

La CPI et même l’ONU assistent et participent à ce complot hideux. C’est le moins qu’on puisse dire, surtout que la décision de la CPI en date du 2 décembre 2013 relative au transfèrement de Blé Goudé donnait au régime Ouattara "l’obligation d’exécuter cette demande, au plus tard le 13janvier 2014", la justice ivoirienne dans son état actuel étant aux ordres de Ouattara.

Les criminels de guerre proOuattara qui sont reconnus coupables de crimes de guerre de tout genre, selon les organisations de défense de droits de l’Homme, sont libres et mêmes amadoués par la CPI et l’ONU. Jusqu’à quand cette abominable farce continuera-t-elle ?

Pour rappel, Charles Blé Goudé, Président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP) a été arrêté le 17 janvier 2013 dans son lieu d’exil au Ghana et extradé à Abidjan les jours qui ont suivi. Depuis plus de 12mois, le régime Ouattara détient sans jugement le leader du COJEP dans des centres de tortures.

 

 

 

10:16 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.