topblog Ivoire blogs

02/01/2014

Koua Justin, SNi de la JFPI donne les orientations de la lutte pour 2014

Koua Justin, SNi JFPIPOLITIQUE IVOIRIENNE : NOTRE DEVOIR EN 2014

L'une des raisons qui me font sévère à l'égard du fasciste Dramane OUATTARA, c'est sa volonté manifeste de ridiculiser les ivoiriens.
Son régime ne veut envisager aucune autre issue de sortie de crise que le dialogue de la violence.
Or, la violence appelle la violence. Surtout que personne ne peut prétendre avoir le monopole de la violence.
Mais, le FPI refuse que la Côte d'Ivoire demeure dans la violence. 
Le FPI reste opposé à toute idée de violence. Ceci ne doit pas être interprété comme une faiblesse. 
En 2014, tout démocrate doit brûler du désir d'agir pour que: 
- Le Président GBAGBO Laurent soit libéré et regagne son pays;
- Tous les prisonniers politiques et militaires, sans exception, à commencer par la Première dame Simone EHIVET GBAGBO, le ministre Charles BLÉ GOUDE, Jean Yves DIBOPIEU recouvrent la liberté;
- Tous les exilés politiques et réfugiés regagnent leur pays en toute sécurité;
- Que la Côte d'Ivoire ne s'effondre pas sous le poids du fascisme;
- Aider les ivoiriens à récupérer des forces dans cette Côte d'Ivoire qui s'épuise;
- Refuser de voir la Côte d'Ivoire devenir incertaine, hésitante, souffrante, prostituée et agonisante;
- Refuser que notre pays s'écroule sous les décombres d'une gestion hasardeuse et fasciste.
- Refuser de regarder la mise à mort de la démocratie comme un spectacle qui ne le concerne pas.

Alors notre unique DEVOIR en cette Année 2014 sera de mener la lutte avec gravité sur le terrain jusqu'à ce que le peuple, enfin responsable et maître de ses choix conquiert le droit à la vie.
Personnellement j'admire tous ces hommes politiques dont la pensée modèle la société des hommes avant que ne s'exerce l'action. D'où mon attachement au Président GBAGBO Laurent.
Et comme nous serons dans l'action en permanence, je me dois de dire que nous allons nous battre et donner à l'opinion les raisons qui vont motiver notre combat.
Le maître GBAGBO Laurent enseigne qu'avant de livrer combat, explique ce pourquoi tu vas livrer le combat. 
Pour ne pas être traiter de lâche.

Or, comme lui, je refuse d'être lâche et comme le President du FPI, le President AFFI N'GUESSAN, je refuse d'être traité de faux type. 

Ainsi soit il !

DIEU aime GBAGBO!


Koua Justin, Secrétaire National par intérim de la Jeunesse du Front Populaire Ivoirien (JFPI)

14:59 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.