topblog Ivoire blogs

12/12/2013

Prolongement Autoroute du Nord de Singrobo à Yamoussoukro, ouattara usurpe le travail de Gbagbo

Ouattara usupateur, imposteur, Autoroute du Nord, Singrobo, YamoussoukroYAMOUSSOUKRO – Dans la mise en œuvre de sa politique de transfert effectif de la capitale politique de Côte d’Ivoire à Yamoussoukro,  le Président Laurent Gbagbo avait engagé, entre autres, les travaux de prolongement de l’Autoroute du Nord de Singrobo à Yamoussoukro long de 86kilomètres en 2007.

Le président Laurent Gbagbo a été accompagné dans cet ambitieux projet d’un coût global de130 milliards de F CFA (environ 272 millions de dollars US) par la Banque islamique de développement (BID) et la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA).

Alors que Gbagbo est traité de tous les noms et emprisonné à la Haye, Ouattara qui fut installé par la France dans les conditions que tout le monde sait, usurpe et inaugure le 11 décembre 2013 les  travaux de prolongement de l’autoroute du Nord réalisés par Gbagbo.

On note, par ailleurs, que le Programme d’Urgence des Infrastructures Urbaines (PUIUR) du Président Gbagbo était en cours et qu’à l’issue de la crise postélectorale Ouattara et ses entreprises choisies au gré-à-gré ont bâclé la plupart des travaux.

Ouattara inaugure et usurpe les travaux de Gbagbo. Mais en même temps Ouattara et ses communicants crient à tue-tête que Gbagbo n’a rien fait en 10ans, sachant bien sûr qu’une rébellion de Ouattara aux tentacules Elyséens  a attaqué la Côte d’Ivoire en plein mandat de Gbagbo le 19 Septembre 2002, pour justement empêcher Gbagbo de travailler, puisse que ce dernier avait choisi de diversifier les partenaires au développement de la Côte d’Ivoire.

 

Les vraies promesses de campagne de Ouattara sont restées mortes. Il avait promis, entre autre, de bâtir 5 universités en 5ans. A 1an quelques mois de la fin de son mandat, aucune université promise n’est sortie de terre. Toutes ses promesses de réduction de la cherté de la vie sont devenues le contraire. Les prix flambent et continuent de grimper chaque jour sur les marchés, sous le mandat de Ouattara. C’est le rattrapage ethnique, l’enlèvement et l’assassinat d’opposant par la soldatesque FRCI qui sont en vogue.  Ouattara multiplie les voyages pour un endettement sauvage dans un contexte de mendicité sud-sud dont le dernier épisode était les très médiatisés 100milliards de Sassou au Congo-Brazza. Rien ne va dans le pays, mais Ouattara et ses soutiens continuent d’entretenir médiatiquement des leurres d’une pseudo émergence.

07:59 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Rien ne nous surprend du comportement de l'individu.Il a cette tendance à vouloir faire parler de lui. Pis qu'on lui fasse des éloges. Il s'invite dans tous les milieux où il pourrait être vu, quand bien même il sait qu'il n'est pas le bienvenu. Ce qui me choque c'est quand les médias étrangers, plus précisément français ( Rfi, en tête) se font la caisse de résonance des prétendues réalisations de M. Ouattara dans son propre pays ! C'est est une preuve donc d'incompétence si bien qu'il faut en faire la publicité ? Cela serait mieux vu si l'on laissait les médias ivoiriens le faire. Quoi de plus normal qu'un chef de famille agrandisse sa maison ou fasse des réaménagements, a t-on besoin d'aller le chanter chez le voisin ? a t-on besoin de chanter chez l'autre qu'on a donné à manger à ses enfants ? Dites-moi franchement qu'est-ce qu'on veut nous faire comprendre, ou penser ?
Il n'est pas nécessaire que Rfi nous rabâche en longueur de journée avec la visite qu'un chef d’État dans son propre pays, c'est un fait trivial ! Que dit-on de ce que les autres Chefs d’État font chez eux. Tout ça nous agace.On a besoin de bien être, de nourriture de santé de sécurité de paix !

Écrit par : OUSMANE | 12/12/2013

Les commentaires sont fermés.