topblog Ivoire blogs

03/12/2013

Accablé par un rapport onusien, Ouattara menace le Liberia, le Ghana et les experts de l’ONU

Gon coulibaly, Ouattara accablé, Ouattara menace liberia, Ghana, ONULe Gouvernement ivoirien a appris avec indignation les allégations mensongères et irresponsables du Groupe d'Experts sur le Liberia contenues dans son dernier rapport.

Le Gouvernement condamne les pratiques énoncées dans ce rapport et émet une vive protestation auprès du comité de sanctions sur le Libéria. 

Le Gouvernement appelle le comité de sanctions sur le Liberia à veiller à un meilleur choix des experts et à exiger d'eux davantage de professionnalisme et de rigueur dans la mise en œuvre de leur mandat. Il souligne que de telles accusations pourraient également avoir des conséquences sur la coopération avec les différents comités de sanctions.

Le Gouvernement interpelle le Conseil de sécurité des Nations Unies sur les conséquences de telles accusations sur les excellentes relations entre la Côte d'Ivoire et ses voisins. 

Enfin, le Gouvernement rappelle que la Côte d'Ivoire est un Etat de droit, qui entretient d'excellentes relations avec les pays amis et frères du Libéria et du Ghana. Ces relations sont marquées par des résultats tangibles en matière de sécurité et de coopération bilatérale.

Fait à Abidjan, le mardi 3 décembre 2013

Amadou Gon COULIBALY
Ministre d’Etat, Secrétaire Général 
de la Présidence de la République


ANALYSE:

Aujourd'hui, Ouattara et son Gouvernement mettent en cause la crédibilité des experts de l'ONU, alors que lors de la crise postélectorale, ils brandissaient la certification de cette même ONU sur les élections présidencielles de 2010 comme étant parole d'évangile. Que s'est-il passé? Le torchon brûle-t-il entre Ouattara et ses soutiens? A en croire ce communiqué du palais de Ouattara, l'ONU et ses experts peuvent mentir. Sans l'entrevoir, Gon Coulibaly jette le discrédit sur la certification de Choi qui constitue la seule base de la forfaiture de Ouattara. Par conséquent, la seule voie pour vider le contentieux électoral de 2010 reste le recomptage des voix.

Une chose est évidente, les partisans du Président Gbagbo, détenu à la Haye, observent avec intérêt le duel entre "l'homme de la communauté internationale" et ses soutiens.  

21:10 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Tout mariage basé sur des intérêts purement matériels ou financiers explose dès lors que ces intérêts disparaissent .C'est le cas entre Drame-man et ses soutiens internationaux.C'est la dure loi du capitalisme.Le pauvre,ikil le comprend trop tard.

Écrit par : lewouei | 04/12/2013

Les commentaires sont fermés.