topblog Ivoire blogs

02/12/2013

ONU : Ouattara soudoie des mercenaires libériens pour attaquer la Côte d’Ivoire à partir du Libéria

Ouattara dictateur, Criminels de guerre de Ouattara, Rapport ONu, AssassinatAbidjan a tenté de faire assassiner des pro-Gbagbo

Le gouvernement ivoirien a envoyé des agents au Ghana pour tenter d'assassiner ou d'enlever des partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo, selon un rapport d'experts de l'ONU.

Le gouvernement ivoirien a aussi soudoyé des mercenaires libériens pour les dissuader de mener des attaques contre la Côte d'Ivoire à partir du Liberia.

Selon le document, le gouvernement ghanéen a indiqué en juillet aux experts, chargés de surveiller l'application de sanctions internationales contre le Liberia, qu'Abidjan avait «envoyé des agents ivoiriens dans le but d'assassiner ou de kidnapper des militants pro-Gbagbo réfugiés» au Ghana.

«Les autorités ghanéennes affirment avoir fait échouer au moins deux de ces missions» au début 2013, ajoute le rapport. Au moins un ancien partisan de Gbagbo, qui était rentré en Côte d'Ivoire, «a été enlevé et a disparu».

 

«Intenses violences post-électorales»

La Côte d'Ivoire a connu d'intenses violences en 2010-2011 après que Laurent Gbagbo eut refusé de reconnaître sa défaite à la présidentielle de 2010 face à Alassane Ouattara. Plus de 3000 personnes ont péri en quelques mois. Environ 300'000 Ivoiriens ont fui le conflit et se sont réfugiés dans les pays voisins, mais 220'000 parmi eux sont revenus au pays depuis lors, selon le HCR.

L'an dernier, plusieurs incursions avaient été menées à partir du Liberia pour tenter de déstabiliser le gouvernement Ouattara, dont l'une avait tué sept Casques bleus en juin 2012.

Les experts précisent ne pas être en mesure de «vérifier de manière indépendante» les affirmations du gouvernement ghanéen mais ils disent avoir rencontré à Accra plusieurs anciens ministres de Laurent Gbagbo qui souhaitent rentrer au pays mais qui «ont peur d'être tués».

 

«Paiements»

Par contre, ils affirment avoir «rassemblé des informations substantielles» sur des paiements effectués, depuis mai, par Abidjan à «d'importants mercenaires libériens» dont Isaac Chegbo et Augustine «Bush Dog» Vleyee.

Les paiements, effectués par un service dépendant du ministère ivoirien de l'Intérieur, avaient pour but de «recueillir des informations auprès de ces individus et de les dissuader de mener des attaques transfrontalières», précise le rapport. L'un des mercenaires a indiqué avoir reçu 8000 dollars et d'autres 2000 dollars, versés à Abidjan.

 

Selon les experts de l'ONU, les attaques transfrontalières ont certes diminué en 2013 mais ces pratiques, dont le Liberia n'a pas été informé par Abidjan, ne peuvent pas faire «durablement» baisser les tensions dans le pays.

Source: 20minutes.fr


Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné vendredi 8 juin l'embuscade qui a tué sept Casques bleus nigériens et huit civils, dont une femme, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire et a exprimé sa "grave inquiétude" à propos de l'insécurité dans cette région frontalière du Liberia. Ils demandent au gouvernement de Côte d'Ivoire de "coopérer avec toutes les parties concernées pour identifier et poursuivre enjustice les responsables de cette attaque"

Les transactions financières entre le régime Ouattara et les mercenaires libériens sont établies. Il reste à savoir s'il s'agissait vraiment de "dissuader" ou de "persuader" les mercenaires. Cette interrogation mérite d'être posée dans la mesure où le régime ouattara a habitué les observateurs de la crise ivoirienne à des complots des plus cyniques. Et si ces transactions servaient de rançons pour que les mercenaires libériens attaquent le convoi onusien le 8 juin dernier en vue de justifier la forfaiture contre les proGbagbo, pour recevoir le soutien de ses amis? Il faudra donc savoir la date exacte de ces transactions financières pour tirer au claire cette affaire

14:44 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

En réalité, ouattara a payé pour que les mercenaires attaquent en vue de justifie sa forfaiture contre les proGbagbo

Écrit par : Alain Doh Bi | 02/12/2013

DRAMANE N'ARRIVE PAS A OTER SON HABIT DE REBELLE. IL NE REUSSIRA DONC PAS A ENDOSSER CELUI DE CHEF D'ETAT VU QU' IL N'ARRIVE PAS A SE DEBARRASSER DE CET ACCOUTREMENT QUI LUI RESTE IMPLACABLEMENT FIDELE. LA RAISON EST SIMPLE. POUR FAIRE CE SAUT DEFINITIF, IL FAUT QU'IL SE RECONCILIE AVEC LUI MEME. IL FAUT QU'IL SACHE D'OU IL VIENT ET QUI IL EST. SANS IDENTITE, TOUT DEVIENT PENIBLE, VOIRE IMPOSSIBLE. IL N'Y A PAS DE MAL A ETRE CE QUE L'ON EST. LA DIGNITE EST UN CHEMIN QUI MENE AUX VERTUS. SEULS LES MINABLES TENTENT DE L'IGNORER

Écrit par : MOBSON | 02/12/2013

Les commentaires sont fermés.