topblog Ivoire blogs

07/11/2013

Le FPI dénonce "l’inacceptable perturbation de sa manifestation politique d’Oumé par le RDR"

SUITE À LA PERTURBATION DU MEETING D'OUMÉ PAR LE RDR

Meeting FPI Oumé, RDR barbareLe mardi 5 novembre 2013, le président Pascal AFFI NGUESSAN avait prévu d’animer un meeting de remobilisation des bases du FPI au stade municipal d’Oumé.  Toutes les précautions administratives avaient été prises par les responsables locaux de notre Parti, en rapport étroit avec le Préfet du département.

Mais, à la grande surprise des militants du FPI commis à l’aménagement du site du meeting, des individus armés de gourdins, de machettes et d’armes à feu se réclamant du RDR se sont rués dès 9 h 00 sur les installations qu’ils ont entièrement saccagées.

Un mois plus tôt, ces mêmes individus avaient réussi à contraindre le Préfet d’Oumé à refuser au FPI l’utilisation du même espace public.

Cette fois, revigorés par la présence effective du président Pascal Affi Nguessan, les militants FPI d’Oumé ont refusé de céder aux manoeuvres d'intimidation du RDR et participé avec fierté à la manifestation qui a connu un franc succès.

Cela dit,

La Direction du Front Populaire Ivoirien note que depuis le 11 avril 2011, le Gouvernement semble avoir autorisé une catégorie d’Ivoiriens à casser impunément du FPI. Ces individus opèrent à visage découvert et au grand jour sans aucune réaction de l’Etat. En témoigne, les casses de Yopougon-Ficgayo le 21 Janvier 2012 ou celle du QG de Campagne Laurent GBAGBO, siège provisoire du FPI, le 18 août 2012.

Le FPI, qui n’a de cesse d’appeler le Gouvernement à recoudre le tissu social ivoirien déchiré par plus d’une décennie de crises à répétition, constate malheureusement que les tenants actuels du pouvoir d’Etat s’échinent à creuser, chaque fois un peu plus, le fossé entre les populations ivoiriennes. De sorte que les appels à la vraie réconciliation, lancée par le président Pascal Affi Nguessan à travers l’initiative pour la convocation des « Etats Généraux de la République », tombent finalement dans des oreilles de sourds.

C’est pourquoi,

La Direction du FPI dénonce avec la dernière énergie l’inacceptable perturbation de sa manifestation politique d’Oumé par le RDR.

Le FPI invite le Gouvernement à arrêter la poursuite de toutes les exactions qui font le terreau des ennemis de la paix.

La Direction du FPI en appelle à la sagesse de la communauté internationale afin qu’elle conseille utilement ce Gouvernement dont la frilosité le dispute à l’incompétence. 

Fait à Abidjan, le 6 novembre 2013

Laurent AKOUN

 

Secrétaire Général & Porte-parole

06:51 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.