topblog Ivoire blogs

22/10/2013

Des FRCI mécontents dirigés par "Cdt Koné" attaquent la BAE Yopougon-Gesco et le Camp d’Agban

FRCI Attaque BAE, FRCI attaque AgbanABIDJAN : Ce Mardi 22 Octobre 2013, à 07h55mn, des éléments FRCI mécontents dirigés par un dénommé "Commandant Koné" ont lancé une attaque simultanée sur la Caserne de la Brigade Anti Emeutes (BAE) de Yopougon Gesco et contre le Camp de la Gendarmerie d’Agban, nous a confié une source militaire sous l’égide de l’anonymat. Ces FRCI disent avoir été oubliés par le régime Ouattara, a ajouté la même source.

Les populations dans les environs des deux sites stratégiques attaqués sont enfermées chez elles. "On est caché dans la maison", a précisé un riverain de la BAE Gesco joint au téléphone. La situation est toujours confuse, même si les tirs ont baissé d’intensité vers 08h20mn, heure d’Abidjan.

 

Pour rappel, les supplétifs FRCI, combattants proOuattara détiennent toujours les armes de guerre à eux distribuées par Ouattara et ses soutiens lors de la Crise postélectorale. Si certains ont été intégrés dans la nouvelle armée de Ouattara, plusieurs sont toujours désappointés et déçus de leur mentor, attendant les promesses de butin de guerre et d’intégration dans les rangs des FRCI. Ces ex-combattants proOuattara  sont devenus des coupeurs de routes, des braqueurs, des milices et bandes armées qui se payent sur les populations civiles ivoiriennes, accroissant l'insécurité sur toute l'étendue du territoire ivoirien.

08:29 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Sacré dramane ouattarra, à qui le pouvoir échappe chaque jour !!! Il croit vraiment pouvoir continuer de camoufler le feu qui couve en la demeure, dans son propre camp, et qui risque de l'emporter un bon matin. Il ne sait pas que son one man show organisé à Zwedrou (Liberia) pour chercher des boucs émissaires dans les rangs des réfugiés ivoiriens pro-Gbagbo au Liberia, comme il l’a toujours fait, en leur demandant de façon ironique de rentrer définitivement au pays alors que les conditions d’un retour apaisé et sécurisé ne sont pas réunies, ne peut plus prospérer.
L'attaque simultanée, de ce jour 22 octobre 2013, contre la caserne de la Brigade Anti Emeutes (BAE) de Yopougon Gesco et le Camp de la Gendarmerie d’Agban, par des éléments FRCI mécontents, dirigés par un certain « Commandant Koné » vient mettre à nu les manœuvres dilatoires de dramane ouattara.
Il va falloir qu'il se trouve d'autres stratégies !!! Mais, en a-t-il la capacité avec cette roue qui tourne à une vitesse vertigineuse ???

Écrit par : Colombe Mandjira | 22/10/2013

Les commentaires sont fermés.