topblog Ivoire blogs

21/09/2013

Assassinat de 2 agents de forces de l’ordre: Mise en garde contre le Gouvernement Ivoirien

Plus de Révélations :

Ouattara tue les FDSNous apprenions le 19 septembre 2013 par voix de presse écrite AIP-Direct, ceci : « Deux agents des forces de l’ordre, abattus hier par des inconnues sur l’axe Ferké-Kong(deux villes du nord de la Cote d’ivoire), indiquent des sources sécuritaires» .Avant tous propos, nous nous inclinons devant les mémoires des illustres Agents des forces de l’ordre injustement assassinés par des « inconnus  », selon les autorités gouvernementale actuelles ,de la cote d’ivoire.

Depuis un certain temps, comme nous le constatons tous, nos Vaillants Agents des forces de l’ordre, surtout  FANCI (forces armée de Côte d’Ivoire), sont assassinés sans réels motifs valables. C’est le lieu de rappeler aux nouvelles autorités ivoiriennes, de tout mettre en œuvres dans un bref délai, afin de  mettre fin à cette situation d’insécurités grandissantes et insupportables, dans l’intérêt supérieur de la nation ivoirienne, déjà trop victime des meurtrissures, de cette sale guerre imposée par les impérialistes occidentaux.

Car selon nos renseignements, ces assassins seraient essentiellement composés de, nous citons :

                De Soro Kigbafori Guillaume, actuel président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, chef rebelle, mécontent d’avoir été mis à l’écart, dans  le processus de « dialogue direct » ,initié par François Hollande qui veut se racheter, de  sa complicité avérée et mis à nu, dans le renversement militaire injuste contre le président  légitime ivoirien, Laurent Gbagbo. Ensuite, le renouvellement de son mandat d’arrêt international pour la CPI (cour pénale international), lui et certains de ses très proches fidèles com’zone, aujourd’hui promus commandant, dans la haute hiérarchie militaire ivoirienne ! Enfin, son refus d’appartenir au RDR. Il n’a pas de carte de membre  des militants du RDR. D’où, la colère ruminante de Soro, qui a décider de rendre ,à son tour le pays ingouvernable , si jamais la France ne renonçait pas aux charges de crimes de sang et crimes contre l’humanité, avérées et retenues contre lui et ses acolytes.

                Des civiles enrôlés de gré ou de force par les différentes forces rebelles et laissés pour contre par le nouveau régime Ouattara, arrivés aujourd’hui au pouvoir par la faute et le soutien avéré de la France et ses acolytes d’occidentaux, du fait de la sale guerre qu’ils nous ont imposée pour leurs intérêts injustifiés et sans raison valable, aucune.

                Ces assassinats seraient aussi  commandités par des com’zone du pouvoir actuel, aujourd’hui, promus  commandant et qui trouveraient que leurs sources de revenues ne seraient pas conséquents, comme promis par leurs maitre, eux-mêmes  rebelles. Donc, ils auraient décidé de se payer sur le terrain, comme leur bon vouloir, le recommanderait sous forme de primes de guerre.

                Des agents FRCI (force républicaine de cote d’ivoire),responsables de plusieurs braquages ,vols, viols en un mot, responsables de crimes de tous genres et de toutes natures, inimaginables et insupportables; radiés ou démobilisés des effectifs réguliers du pouvoir.

                Des agents FRCI mécontents de leurs situations au sein de la nouvelle armée de Dramane.

Au vue et au su de ce qui précède, nous croyons qu’il y a un réel danger  imminent, qui plane sur la Cote d’ivoire et sa population, présentement.

                Nous exigeons donc de la part des autorités ivoiriennes ici et maintenant, que des mesurent idoines et appropriées soient prises, afin d’épargner, la vie de tous les citoyens vivants en Cote d’ivoire, en particuliers nos Agents des forces de l’ordre, les Vrai du nom de FDS (forces de défenses et de sécurité) ou FANCI.

                Que tous les coupables soient retrouvés et punis conforment aux lois, en vigueurs dans notre pays.

                Faute de quoi, nous aviserons en conséquence

A bon entendeurs, salut !

 

Source : Anonyme

09:29 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.