topblog Ivoire blogs

20/06/2013

Ouattara veut utiliser un faux prétexte de diplômes non-valides pour radier 354 policiers gênants

police ivoirienne, Radiation 354 policiers, FRCICôte d’Ivoire === L’affaire fait grand bruit dans la hiérarchie de la Police nationale. La radiation de 354 policiers de l’effectif de la Police Nationale est en cours, en ce moment même.  Après 15ans de service pour certains, le régime Ouattara remet en cause les diplômes de 354 policiers ivoiriens. Les concernés seront auditionnés du 25 juin au 17 juillet 2013 par l'Inspection Générale de la Police, a-t-on auprès des sources policières ayant requis l’anonymat.

 

Un faux prétexte de diplômes pour virer des policiers gênants

Ouattara a mis en avant un très beau prétexte de diplôme pour tromper l’opinion nationale et internationale dans son sombre projet de radiation des 354 policiers. En fait, pour la mise en œuvre de la politique de rattrapage ethnique, le diplôme et les qualifications sont les derniers des soucis du régime Ouattra, que ce soit à la police ou dans les services publics de l’administration ivoirienne.

« Ce n’est un secret pour personne, le régime ouattara a intégré pour la seule année 2013, plus de 300 dozos, combattants proOuattara et autres supplétifs FRCI dans la police ivoirienne. Certains des policiers nouvellement recrutés par Ouattara n’avaient même pas d’extrait de naissance, encore moins de diplômes. Le prétexte de diplôme mis en avant est faux puisque le diplôme est le dernier des soucis de Ouattara. En réalité le régime veut se débarrasser de certains policiers jugés proGbagbo et gênants » a précisé notre source.

« Quand on consulte la liste des policiers concernés, on constate que ce sont tous des policiers qui ont mené la vie dure aux rebelles du MPCI dans les combats de 2002 et plus récemment lors de la crise postélectorale. Pis, c’est 90% des policiers issus des ethnies jugées proches du président Gbagbo » a ajouté une autre source.

Ainsi donc, le régime ouattara utilise un faux prétexte de faux diplômes pour radier des policiers gênants avec en trame de fond, une sournoise vangence contre des policiers ayant loyalement fait leur travail en 2002 et lors de la crise postélectorale.

 

 

Les auditions programmées par l’inspection générale de la Police, du 25 juin au 17 juillet 2013, situeront les ivoiriens et les policiers concernés par ce projet lugubre de radiation de 354 policiers ivoiriens.

23:32 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.