topblog Ivoire blogs

24/04/2013

Nuit électorale mouvementée à Abidjan, plusieurs blessés dans des affrontements avec la police

Violences RDR, Koumassi, ABIDJAN, 24 avril (Xinhua) -- Des affrontements entre policiers et manifestants mardi nuit ont fait plusieurs blessés dans des quartiers d'Abidjan, ont indiqué mercredi des témoins à Xinhua.

 

Les échauffourées liées à la contestation électorale ont éclaté après que le porte-parole de la Commission électorale indépendante (CEI) eut donné des résultats des élections locales sur les antennes de la télévision nationale.

Plusieurs partisans d'un candidat déclaré perdant se sont regroupés de manière spontanée à Adjamé (centre d'Abidjan), criant leur colère et dressant des barricades.

Armés de gourdins, de couteaux, de pierres et de machettes, certains d'entre eux se sont livrés à des actes de vandalisme.

A Koumassi (sud d'Abidjan), ce regain de tension a été également observé, plusieurs jeunes très menaçants ayant enflammé des pneus et des tables dans la rue, paralysant la circulation par endroits.

La police est intervenue de manière énergique pour disperser les manifestants criant à la fraude à l'aide de matraques et de gaz lacrymogènes.

Des jeunes "déterminés" n'ont pas hésité à affronter les forces de sécurité et plusieurs blessés ont été enregistrés.

Des violences post-électorales avaient déjà éclaté dans plusieurs localités du pays lundi, après les premiers décomptes du vote.

La Côte d'ivoire a organisé dimanche les élections municipales et régionales couplées qui constituent un pan important du processus de normalisation après la crise post-électorale aiguë qui a secoué le pays cinq mois durant.

La Commission électorale s'attèle à donner les résultats de manière progressive, et des observateurs craignent de nouvelles violences en raison de la tendance qui prévaut dans certaines communes où l'on note des soupçons de fraude.

SOURCE : Agence Chinoise de Presse Xinhua

23:43 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.