topblog Ivoire blogs

19/04/2013

L’agence de la Société Ivoirienne de Banque de Yamoussoukro braquée par des hommes armés

FRCI, Braquage, SIB, BanqueLa Société ivoirienne de banque (Sib) de Yamoussoukro a été l’objet d’un braquage ce vendredi 19 avril à 13 heures. A l’aide de leurs armes, les bandits ont vidé le contenu d’une caisse dont le montant n’était pas encore évalué au passage du correspondant de fratmat.info dans les locaux dudit établissement. Les témoignages indiquent que les quidams sont de véritables professionnels. En effet, ils ont opéré sans attirer la moindre attention.

Selon le vigile de service au moment des faits, deux individus habillés en treillis se sont présentés à lui un peu plus tôt à l’entrée de la banque. Lorsqu’il a voulu procéder au contrôle d’usage, les deux hommes se ravisent à rentrer. Mais, lui demandent plutôt de leur apporter des fiches de renseignements. Chose que ce dernier refuse et tient à ce que les visiteurs eux-mêmes partent au guichet après le contrôle. Face à l’insistance du portier, les deux hommes rebroussent chemin.

A 13 heures, ils reviennent sur leurs pas. C’est au cours des discussions avec le même portier, qu’ils aperçoivent le chef d’agence sorti pour la pause. Ils l’accostent aussitôt et de manière subtile, ils accèdent ensemble à son bureau.

Une fois à l’intérieur, les malfrats sortent des révolvers et ligotent solidement le gardien. Devenus maîtres des lieux, ils se dirigent avec le chef d’agence à l’un des guichets. Selon le vigile, ils ont lancé à l’intention du caissier « Calmez-vous, c’est un braquage. Restez tranquille tout va bien se passer ».

Très rapidement, ils vident la caisse sans que les autres travailleurs ne sachent qu’un braquage est en cours. Le forfait accompli, le gang se retire à bord de la voiture du chef d’agence qu’ils abandonneront un peu plus loin.

La police et une patrouille de la gendarmerie sont intervenues pour essayer de retrouver ces braqueurs qui se sont évaporés dans la nature.

 

SOURCE: Fraternité Matin

22:15 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.