topblog Ivoire blogs

14/04/2013

Plus d’un millier d’africains marchent à Paris pour réclamer la libération du Président Gbagbo

Marche du 13 avrilFrance : Marche européenne pour la libération de Gbagbo/ Grand succès!

11 avril 2011 - 11 avril 2013. Le 2ème anniversaire marquant l’arrestation du président Laurent GBAGBO puis sa déportation devant la Cour Pénal Internationale (CPI) a été l’occasion pour les Ivoiriens et les Africains de la diaspora Européenne de tester ce samedi 13 Avril 2013, une fois de plus, leur capacité de mobilisation pour la cause de la libération du président Laurent GBAGBO incarcéré à la CPI depuis les évènements de la crise postélectorale de 2010 en Côte d’Ivoire.

Le pari réussi pour les leaders des mouvements de résistance de la Diaspora emmenés par Abel Naki, président du CRI-Panafricain. En effet, sous une pluie fine qui n’a entamé en rien l’ardeur des manifestants, on a assisté dans les rues de la capitale française, à trois heures de démonstration de la détermination des partisans du président Laurent GBAGBO.

Plusieurs centaines de manifestants et de patriotes venus de nombreux pays d’Europe notamment : Suisse, Allemagne, Belgique, Pays Bas, Suède, Italie auxquels se sont ajoutés, des délégations africaines du Congo, du Cameroun, de la Guinée Bissau et du Sénégal ont battu le pavé afin de dénoncer l’incarcération "injuste et arbitraire" de leur champion à la Haye et la présence de l’armée d’occupation française (Licorne) en Côte d’Ivoire.

Encadrée par la police française, la longue procession d’hommes et de femmes a pris son départ de ce samedi 13 avril, de la place de Clichy autour de 16h30, empruntant les rues d’Amsterdam, de Clichy, de Château d’eau, de la Fayette et Louis Blancs pour se rassembler dans une bonne discipline à mettre à l’actif des organisateurs après trois heures de marche ponctuées de plusieurs settings - pour parler aux Français de la rue - à la place Stalingrad à 18h30 faisant place à un grand meeting marqué par de d’importantes allocutions.

A la suite du mot de bienvenue de Mme Brigitte Kuyo, ex-représentante du parti de Laurent GBAGBO en France, les différents responsables des délégations européennes se sont succédés tour à tour au micro pour réclamer la libération pur et simple de Laurent GBAGBO dont le procès s’est ouvert dernièrement à la CPI. " Ce procès politique de la honte n’est rien d’autre qu’une parodie de justice pour éloigner un leader de son peuple…" ont martelé les uns et les autres.


Source: eventnewstv.tv

 

La vidéo: 

19:25 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.