topblog Ivoire blogs

30/03/2013

LE RÈGLEMENT DU CONTENTIEUX ÉLECTORAL KENYAN DONNE ENCORE RAISON AU PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO

Kenya, cour suprême, Gbagbo, Raila odingaLa cour suprême du Kenya s'est prononcée ce samedi sur le recours de l'opposant Raila Odinga. Les 6 juges ont à l'unanimité confirmé l'élection de Uhuru Kenyatta à la présidence du pays, rejetant le recours pour irrégularités. Raila odinga a reconnu sa défaite et a dit que ''jeter un doute sur cette décision mènerait à l'instabilité''. Cette situation nous emmène à faire les observations suivantes:

1) Le président Laurent GBAGBO a encore eu raison puisque dans notre pays, il demandait de venir recompter les voix pendant que Ouattara, Bédié et tous les malfrats du RHDP appelaient plutôt la France à venir faire la guerre.

 

2) Ce sont les institutions du Kenya en l’occurrence la cour suprême qui a donné le verdict final des élections. En Côte-d'Ivoire, les comploteurs de l'ONU, de la France et tous les parrains du valet Ouattara ne voulaient rien savoir de notre conseil constitutionnel qui est la plus haute instance du pays.

 

3) Raila Odinga s'est plié aux décisions des institutions de son pays et n'a pas appelé ses parrains à faire la guerre. Pourtant en 2011 en Côte-d'Ivoire, ce même Raila Odinga faisait parti de ceux qui insistaient pour que les ivoiriens soient bombardés pour installer Ouattara. Malgré tout ce qu'on peut dire de mauvais sur Odinga on peut constater que lui au moins est un fils du Kenya. Après les violences postélectorales de 2007, il n'a pas voulu d'autres victimes dans son pays.

 

4) En Cote d'Ivoire, Ouattara malgré ses nombreuses tentatives violentes de coup d'état depuis 1999, malgré sa rébellion sanglante de 2002 n'a pas hésité à appeler ses parrains occidentaux pour venir massacrer les ivoiriens alors que le président Gbagbo demandait simplement un recompte des voix. Quand on dit que ce monsieur n'aime pas les ivoiriens et n’est pas un des leurs y en a qui trouvent toujours à redire.

 

5) À aucun moment durant les élections au Kenya nous n'avons entendu le zèle des anglais qui ont pourtant colonisés ce pays. Ils ont attendu sagement que les institutions du kenya fassent leur travail. C'est ce samedi après que la cour suprême ait confirmé la victoire de Uhuru Kenyatta que le 1er ministre de ce pays s’est prononcé en félicitant le vainqueur. À aucun moment nous n'avons entendu dans sa bouche que les juges de la cour suprême nommés en grande parti par le président Mwai Kibaki sont des pro kenyatta

 

Source : La Majorité Présidentielle Gbagbo

18:38 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.