topblog Ivoire blogs

14/03/2013

Le CCDO de Ouattara comme la Gestapo des "SA Sturmabteilung nazis"

FRCI, Ouest, LossComme si les exactions des tristement célèbres FRCI, dénoncées par les organismes de droit de l’homme, ne suffisaient pas, Ouattara a créé son Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles (CCDO), le lundi 11 mars 2013. "Ce n’est pas un CECOS bis" se défendent les dignitaires du régime Ouattara. Qu’est-ce que c’est alors?

Voilà que curieusement au lendemain de la création du CCDO, un commando armé venu de nulle part attaque les positions des FRCI dans des localités de Bloléquin, à l’Ouest de la   Côte d’Ivoire, avec un lourd bilan de 7 morts et d’éléments FRCI portés disparus. Une raison suffisante pour Ouattara, le chef suprême des FRCI, de déployer sa nouvelle trouvaille CCDO dans tout le pays.  

Mais quand on sait l’allure tribale et génocidaire des FRCI, on est en droit de se dire que le CCDO, majoritairement pourvu en éléments FRCI, est en réalité une armée subtile d’occupation systématique des villes, villages, campements et hameaux de Côte d’Ivoire, pour mieux mater toute velléité révolutionnaire du peuple ivoirien. Et ce, dans une période où le régime Ouattara perd les plumes même aux yeux de ses plus farouches partisans qui sont aujourd’hui désillusionnés par la cherté de la vie, le délestage, le manque d’eau et bien d’autres maux.

Ouattara pourra facilement utiliser l’argument de la situation sécuritaire, comme à son habitude pour faire déployer sa nouvelle trouvaille pompeusement baptisée CCDO, dans le seul but d’espionner, traquer, emprisonner ou exterminer les partisans de Gbagbo, qui seront taxés de déstabilisateurs ou criminels pour la circonstance.

Ce plan diaboliquement ingénieux vise, de toute évidence, à mater toute volonté de révolution populaire à l’instar des populations de la localité de N’golodougou (situé à 15 km de Touba), faisant 54 blessés dont 13 FRCI, le 13 mars 2013.

Ouattara n’a pas cherché loin, il a entièrement copié la stratégie fasciste d’Hitler, qui avait son armée, la "Sturmabteilung" (Bataillon d’Assaut) aussi connue sous le nom de "SA" (SturmAbteilung est le sigle des SA fondé en 1921 ,déboulonnée puis marginalisée en 1933 au profit des SS SchutsStaffel) et sa police secrète la Gestapo, pour localiser, recenser et réprimer les juifs. Les FRCI comme les SA de la Sturmabteilung et le CCDO comme la "Gestapo".

On attend donc de voir les premières activités du CCDO de Ouattara, surtout qu’il l'a été doté de matériel de guerre et de moyens requis pouvant assurer sa mobilité partout où le régime génocidaire aura besoin de convoyer ses éléments.

 

12:40 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.