topblog Ivoire blogs

22/02/2013

Ouattara coupe les salaires de 500 fonctionnaires leaders syndicaux pour avoir observé une grève

La Confédération des Syndicats de la Fonction Publique de Côte d’Ivoire appelait à une grève de 72 heures du 21 au 23 janvier 2013. Cette grève, on se souvient, a été largement suivie à Abidjan et à l’intérieur du pays. La COSYFOCI demandait, entre autres revendications, l’octroie avec effets financiers de 150 points indiciaires au gouvernement.

 

Dictature, Ouattara, SyndicatsSeulement voilà, non seulement le gouvernement n’a accédé à aucune revendication des syndicats grévistes, mais aussi, Ouattara vient de faire des ponctions de 13.000FCFA et plus sur les salaires des leaders syndicaux des syndicats grévistes.

"Le régime Ouattara ne connait que le langage de la violence. Il n’a aucune notion du dialogue avec les syndicats. Eh bien! notre syndicat avisera et répondra à la dimension de la provocation" a lancé un leader syndical, qui a constaté la ponction sur son salaire du mois de février 2013 devant un guichet de la Banque Nationale d’Investissements (BNI).

"Le gouvernement a effectué des ponctions sur les salaires de 500 de nos camarades leaders syndicaux alors que cette grève a été largement suivie. C’est ignoble et ça frise le dilatoire. Nous attendons le mot d’ordre pour répondre à cet acte de mépris", a déclaré un fonctionnaire gréviste solidaire des ses leaders.

 

"C’est un acte ignoble de mépris auquel notre syndicat réagira dans les jours prochains", a confié au téléphone un autre leader syndical visé par cette mesure.

 

De toute évidence, le front social qui s’était quelque peu calmé  va se rallumer avec cette mesure impopulaire du gouvernement.

 

18:32 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.