topblog Ivoire blogs

21/01/2013

Côte d'Ivoire: La grève des Fonctionnaires largement suivie

Grève des fonctionnaires, Côte d'Ivoire, Ouattara incompétentLa Confédération des Syndicats de Fonctionnaires de Côte d'Ivoire (COSYFOCI) a est entrée en grève ce lundi 21 janvier 2013, pour 72h comme le prévoyait son mot d'ordre de grève déposé sur la table de Gnamien Konan, Ministre de la Fonction Publique de Dramane Ouattara. La rencontre des leaders du mouvement avec Gnamien Konan s'est soldé par un fiasco total, le jeudi dernier. Le Ministre n'a pas manqué de menacer la COSYFOCI de "faire des ponctions sur les salaires" si la grève a lieu.

Eh bien ce matin, les portes des bureaux de la fonction publique sont fermées. Les fonctionnaires ont largement suivi le mot d'ordre de grève de la COSYFOCI. "On s'en fout des menaces de Gnamien Konan" a lancé un leader syndical venu constaté l'effectivité de la grève à la Cité Administrative au Plateau.

Les minicars de transport,communément appelés "Gbaka" de la ligne de Bingerville- Adjamé attendent les rares passagers, puisse que les fonctionnaires constituent la grande frange de leur clientèle. "Quelle est cette grève qui vient gâter la journée des gens" se plaignait un apprenti Gbaka au carreffour de la Riviera 2, ce matin à 9h.

 

10:45 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Les ivoiriens sont comme tous les salaries du monde, chevillés à leur revenus mensuels mais cela ne suffit pour faire de leurs salaires l'objet de menaces ou de chantages si débridés.
Un ex-fonctionnaire de son état (même devenu quelqu'un depuis peu) devrait avoir un peu décence vis à vis de ceux qui travaillent comme lui pour l’État.

Écrit par : Pangloss | 21/01/2013

Sincèrement, je pense que M. Gnamien konan a une façon maladroite de résoudre les problèmes. Pense t-il qu'il soit encore possible t'intimider des personnes qui sont entrain de perdre leur dignité du fait de leur incapacité à subvenir aux besoins de leurs familles tant les salaires sont maigres. Je crois que son titre de ministre lui monte trop à la tête. Il gagnerait a être plus conciliant et plus ouvert aux discussions.

Écrit par : oscar clotaire Zégbolou | 21/01/2013

Les commentaires sont fermés.