topblog Ivoire blogs

16/01/2013

Nouveau report du procès en appel de Laurent Akoun au 30 janvier 2013

Akoun LaurentAbidjan le 16 janvier 2013 - Le procès en appel du Secrétaire général par intérim du Front populaire ivoirien, Laurent Akoun devant se tenir ce mercredi à 9 heures, au Palais de Justice d’Abidjan-Plateau a été à nouveau reporté au mercredi 30 janvier 2013 à la même heure. 

Ce nouveau report après celui du 9 décembre dernier est lié à un manque du rapport devant permettre le jugement en appel du Secrétaire général par intérim du FPI.

En pareil circonstance, le président du tribunal devait mandater un rapporteur pour la rédaction du fameux rapport depuis que le détenu a lancé appel.

Malheureusement, cela n’a pas été fait, d’où le report du jugement en appel de ce jour au mercredi 30 janvier 2013.
Alors que la peine privative de Laurent Akoun aspire à la fin du mois de février, ses avocats affichent leur mécontentement face à ce nouveau report lié à des raisons administratives pour le président du tribunal.



 Pour mémoire, Laurent Akoun, né en 1949, est une personnalité politique ivoirienne, enseignant, et membre du FPI. Il fut Secrétaire général du Syndicat national des enseignants du secondaire de Côte d'Ivoire (SYNESCI) de 1980 à 1983. Alors membre du Parti ivoirien des travailleurs il est emprisonné en 1992. Il devient membre du secrétariat général du Front populaire ivoirien en 1993. Il est élu député du FPI dans la commune d'Alépé-Abidjan en décembre 2000. Il est nommé Président de la commission Sécurité et Défense à l'Assemblée nationale en janvier 2001. Il est secrétaire-général adjoint du FPI depuis juillet 2001.

Il est arrêté le 26 août 2012 pour son implication présumée dans les attaques contre l'armée ivoirienne depuis le début de mois d'août 2012. Il lui est également reproché des propos diffamatoires envers Alassane Ouattara et des propos violents mettant à mal la réconciliation dans le pays.

Il est inculpé pour trouble à l'ordre public et condamné, le 31 août 2012 à 6 mois de prison ferme, 1 année de privation de ses droits civiques et 1 an d'interdiction de tout autre partie du territoire ivoirien en dehors de son village d'origine, Memni, dans le Sud de la Côte d'Ivoire.

Le procès du 9 janvier au Palais de Justice d’Abidjan-Plateau a été reporté au mercredi 16 janvier 2013 à 9h00. Et ce jour, au 30 janvier prochain.

17:18 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.